La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
1 nouveau labellisé ”Clé Verte” à Bruxelles et 15 renouvellements
Pierre Titeux  •  Marie Spaey  •  18 juin 2014  •  Tourisme et loisirs

-

L’écolabel international « Clé Verte » distinguant les établissements touristiques pour leurs performances environnementales vient de révéler sa nouvelle promotion pour Bruxelles : l’Hilton Brussels City est le seul nouveau promu tandis que 15 établissements renouvellent leur labellisation. Au total, la Région de Bruxelles-Capitale compte désormais 28 labellisés (près de 18 % des chambres d’hôtel reconnues par la Cocof et 80 % de la capacité en auberges de jeunesse).

A l’heure où la durabilité s’impose progressivement comme un critère de choix en matière de tourisme et dans le cadre d’un marché extrêmement compétitif, le fait d’arborer un label prestigieux peut faire la différence. Plusieurs hôtels et autres structures touristiques ou de loisirs bruxellois l’ont bien compris.

Dans le même temps, les écolabels et certifications se multiplient, avec parfois un manque d’exigence(s) ou de transparence par rapport aux critères et aux procédures de certification ou un manque d’indépendance.

La Clé Verte - ou Green Key en anglais - est un écolabel international, exigeant, neutre et indépendant, destiné aux établissements touristiques. Créé en 1994 et géré au niveau international par une association sans but lucratif (la FEE - Fondation pour l’éducation à l’environnement), il récompense désormais plus de 2.100 structures dans 45 pays. En Région de Bruxelles-Capitale, la mise en œuvre du label est soutenue depuis fin 2010 par Christos Doulkeridis, Ministre bruxellois du Tourisme, et réalisée par la Fédération Inter-Environnement Wallonie (IEW) en collaboration avec différents partenaires, dont Wallonie-Bruxelles Tourisme, VISITBRUSSELS et la Brussels Hotels Association. [1]

Vous trouverez ci-dessous la description du nouveau labellisé et des établissements ayant renouvelé leur labellisation.

Le nouveau labellisé : le Hilton Brussels City (Place Charles Rogier 20, 1210 Bruxelles).

Hôtel prestigieux situé au centre de Bruxelles qui se distingue notamment par sa gestion parcimonieuse de l’énergie, sa politique en matière de prévention et de tri des déchets, ses actions en matière de responsabilité sociétale et ses achats durables dans différents domaines.

Les labellisés ayant renouvelé leur labellisation mi-2014 :

  • Le B&B Opale (11 avenue de l’Opale, 1030 Bruxelles)
  • Le B&B Chambre Chocolat (145 rue de la Cambre, 1150 Bruxelles)
  • L’Auberge des 3 Fontaines (2057 chaussée de Wavre, 1160 Bruxelles)
  • L’Auberge de Jeunesse de Bruxelles-Génération Europe (4 rue de l’Eléphant, 1080 Bruxelles)
  • Le Sleep Well Youth Hostel (Rue du Damier 23, 1000 Bruxelles)
  • Le Diamant Brussels Conference & Business Centre (Bd. A. Reyerslaan 80, 1030 Bruxelles)
  • L’hôtel Le Plaza (118-126 boulevard Adolphe Max, 1000 Bruxelles)
  • L’hôtel Stanhope (9 rue du Commerce, 1000 Bruxelles)
  • L’hôtel Dolce La Hulpe Brussels (135 chaussée de Bruxelles, 1310 La Hulpe)
  • L’hôtel Le Méridien Brussels (Carrefour de l’Europe 3, 1000 Bruxelles)
  • L’hôtel Four Points by Sheraton Brussels Downtown (Rue Paul Spaak, 15, 1000 Bruxelles)
  • L’hôtel Ibis Brussels Gare du Midi (Rue d’Angleterre 2-20, 1060 Bruxelles)
  • L’hôtel NH Stephanie (32 Rue Jean Stas, 1060 Bruxelles)
  • L’hôtel Radisson Blu Royal (Rue du Fossé-aux-Loups 47, 1000 Bruxelles)
  • L’hôtel Radisson Blu EU (35 rue d’Idalie, 1050 Bruxelles).

[1Le label est décerné annuellement, à l’issue de procédures strictes de contrôle et d’une évaluation des dossiers en Jury. Pour obtenir le label, les candidats doivent se conformer à une série de critères impératifs et doivent obtenir 30 % des points possibles sur les critères optionnels. Pour conserver le label, ils doivent s’améliorer d’année en année et prouver leurs nouvelles « performances » en matière d’environnement.
Les critères d’attribution du label concernent une dizaine de thématiques au niveau desquelles les structures touristiques peuvent limiter leur impact environnemental. Ainsi les candidats au label doivent réduire leur consommation d’énergie, d’eau, leur production de déchets, assurer le tri sélectif des déchets, promouvoir une mobilité plus durable et les énergies renouvelables, servir un certain pourcentage d’alimentation durable à leurs clients, acheter des produits écolabellisés, prendre des mesures en faveur de la biodiversité, etc. Plusieurs critères ont trait, également, à l’information et la sensibilisation du personnel et des clients.



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens