La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
2014, encore une année faste pour l’éolien européen... malgré la Wallonie
Fil d’infos  •  11 février 2015  •  Energie éolienne  •  Energies renouvelables

-

Les dernières statistiques éoliennes européennes publiées ce 10 févrrer indiquent que les nouvelles capacités éoliennes connectées au réseau européen en 2014 sont deux fois supérieures à celles des nouvelles installations en gaz et en charbon réunies. L’énergie éolienne couvre ainsi désormais 10% de la consommation électrique européenne.
La fédération des énergies renouvelables (EDORA) demande que la Wallonie, qui enregistre une des pires années de son histoire en termes d’installation éolienne, ne reste pas à la traîne et que le Gouvernement s’attaque urgemment à l’insécurité juridique qui mine le secteur éolien wallon.

L’association européenne de l’énergie éolienne (EWEA) publie ce jour[1] ses statistiques annuelles dont il ressort que 11.791 MW de nouvelles installations éoliennes ont été connectées au réseau européen en 2014. C’est plus du double des nouvelles capacités en charbon (3.305 MW) et en gaz (2.338MW) réunies. Avec un taux de croissance d’environ 10% pour 2014, l’éolien européen totalise actuellement 128,8 GW de capacité totale, de quoi couvrir 10% de la consommation électrique européenne au sein de l’Union.

Avec à peine 9 nouveaux mats érigés l’an passé, la Wallonie enregistre quant à elle une quatrième année consécutive de déclin d’installation éolienne. En dépit d’une activité toujours très dynamique du secteur éolien en Wallonie, l’insécurité juridique éolienne actuelle conduit à une multiplication des recours contre les permis, hypothéquant bon nombre de projets éoliens.

EDORA, la fédération des énergies renouvelables, demande que l’exécutif wallon donne un signal fort et sans équivoque à l’ensemble du secteur éolien wallon par une prise de mesures concrètes, parmi lesquelles :

  • une confirmation des engagements pris lors de la précédente législature réitérant la volonté politique de continuer le développement du grand éolien partout en Wallonie (pas uniquement le long des autoroutes) avec un objectif annuel suffisant ;
  • une sécurisation juridique de la règlementation éolienne ;
  • une négociation avec le fédéral en vue d’une libération de contraintes aéronautiques (en zones faiblement peuplées) afin de poursuivre un développement éolien de qualité.



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens