La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Découvrez les Passeurs d’énergie !
Véronique Hollander  •  12 juin 2014  •  Energie

-

Si nous commencions par quelques mots de présentation des Passeurs d’énergie ?
C’est un réseau de bénévoles qui réalise des démarches afin d’améliorer les performances énergétiques de leurs habitations. D’un côté il y a les « Passeurs témoins » qui partagent leur expérience et conseils tant positifs que négatifs et de l’autre les « Passeurs chercheurs » qui cherchent de l’information et des témoignages concrets parce qu’ils sont en plein projet ou questionnement en matière d’habitat durable. Et donc les Passeurs d’énergie c’est principalement une plateforme internet qui crée du lien entre les témoins et les chercheurs. Il y a 275 passeurs actuellement.
Pour une découverte en image, cliquez ici.

Comment est née l’idée des Passeurs d’énergie ?
L’ASBL Passeurs d’Énergie est née en 2006 de l’initiative d’une dizaine de jeunes citoyens soucieux de l’avenir de notre planète.
Un double constat est la base de cette idée :
- de nombreuses personnes souhaitent améliorer l’efficacité énergétique de leur habitat ;
- il y a énormément d’informations disponibles sur le web mais peu d’expériences concrètes et de conseils pratiques.

Comment vous y prenez-vous pour faire vivre un réseau de 275 passeurs et permettre à chacun de s’y retrouver ?
Le réseau est relativement autonome. Mais bien sûr il faut tout de même une structure pour gérer l’ASBL et organiser nos activités. Nous mettons à jour des informations et la présentation du site web par exemple. Nous leur envoyons une newsletter, non pas à date fixe mais lorsqu’il y a une information pertinente à leur partager : salon, information énergie, le Passeur du mois, les nouveaux Passeurs… Nous diffusons aussi les informations pertinentes de nos partenaires. Les relations sont aussi entretenues par les échanges téléphoniques et par mails avec le réseau. Une fois par an tous les Passeurs sont invités à l’assemblée générale qui est principalement axée sur une visite de terrain et la rencontre entre les Passeurs. On essaie d’éviter le rébarbatif. Et puis, nous nous rencontrons lors de différents événements : Valériane, Eco-bâtisseurs, Esperanzah !, Energie Habitat…

Comment avez-vous réussi à créer un réseau de bénévoles ?
Avec le temps. C’est un effet boule de neige. C’est le bouche à oreilles et l’information via internet qui ont fonctionné. Les administrateurs à la base de cette création travaillaient dans le domaine, cela a facilité la création du réseau. Nous avons aussi créé beaucoup de partenariats, participé à des évènements phares et remporté quelques prix comme l’Energy & Environment Awards, prix belge de l’énergie et de l’environnement.

Il existe d’autres associations qui informent les citoyens quant aux possibilités qui existent pour améliorer les performances énergétiques de sa maison, quelle est votre spécificité ?
C’est la création de lien entre les Passeurs et les Chercheurs. Les Passeurs sont des personnes qui sont fières de leur projet et ont envie de le partager. Notre atout c’est vraiment ce partage d’expériences.

Quels sont vos projets ?
Pour le moment, lorsqu’un chercheur contacte un Passeur-témoin, nous ne voyons que le premier mail d’échange. Ce qui nous permet déjà de connaître les sujets d’échanges. Mais nous ne sommes pas au courant des suites qui sont données. Et donc, dès septembre, nous allons améliorer notre site ce qui nous permettra de suivre le degré de satisfaction des Passeurs et des chercheurs. Nous allons aussi améliorer les contributions des Passeurs par un canevas d’article prédéfini mais tout en laissant la liberté à chacun d’être plus ou moins long dans sa présentation. Le but est de structurer l’information et d’améliorer le partage de l’information.
Le plus gros de nos projets est le développement des locales . Nous souhaitons renforcer notre réseau en permettant aux dynamiques locales d’émerger au sein de celui-ci ; pour encourager les rencontres directes, l’organisation d’évènements à l’échelle locale, aussi pour augmenter encore le nombre de Passeurs, diversifier ses membres d’un point de vue socio-économique et bien sûr appuyer l’appropriation du réseau par les Passeurs.

Et le troisième projet que nous poursuivons est le développement de notre offre de formation . Pour le moment, nous proposons la formation de « Guide Solaire », nous aimerions proposer d’autres formations (« ventilation des bâtiments » par exemple)
Nous souhaitons aussi pouvoir toucher un public à plus faible revenu.

Pourquoi ?
Le but de l’asbl est de diminuer l’empreinte écologique mais également le poids de la facture énergétique des ménages. En touchant les personnes à revenu moyen, nous toucherons plus de monde et l’impact global sur la consommation d’énergie sera donc plus grand !

Donc, aujourd’hui vous touchez un public plutôt nanti ?
En tout cas on touche difficilement un public à revenu plus faible, parce qu’ils n’ont pas toujours accès à l’information pour les aider dans leurs démarches.

Quels moyens allez-vous vous donner pour toucher ce public ?
Nous allons principalement créer de nouveaux partenariats, notamment avec des organismes qui sont déjà orienté vers ces publics.
C’est également un thème transversal inclus dans nos projets. Pour les formations par exemple, nous souhaitons pouvoir proposer un tarif réduit.

Et si tu te présentais un petit peu plus personnellement, tu nous dirais…
Je suis biologiste (avec une formation en sociologie), j’ai travaillé plusieurs années dans l’agriculture durable en coopération au développement. Le dernier travail en date était chez ADG (ONG à Gembloux) avec qui je suis partie 2 ans au Cambodge comme conseillère technique dans des projets d’agriculture familiale (en production et marketing). J’attache aussi beaucoup d’importance à un mode de vie sain (loisir, nourriture etc.) en adéquation avec mes idées de préservation de l’environnement.

Qu’est-ce que cette expérience t’apporte dans ton travail chez les Passeurs ?
De façon générale, de la flexibilité, la capacité de s’adapter à différentes situations… (rires) c’est une question intéressante, il faudrait que j’y réfléchisse.

Qu’est-ce qui te plaît dans ton travail chez les Passeurs d’énergie ?
La diversité du travail ! Je m’occupe de presque tous les aspects de la coordination et gestion de l’ASBL : site internet, suivi administratif, permanences (appels, mails) ce qui m’apporte beaucoup de contacts humains tant avec les Passeurs qu’avec les associations partenaires. Aussi l’aspect évènementiel et recherche de subsides. Cela me plaît également d’être en formation continue, je ne suis pas du milieu de l’énergie, donc j’apprends tout le temps.
La collaboration avec l’équipe du conseil d’administration me plaît également, ils sont très dynamiques et impliqués.

Merci Caroline et à bientôt




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens