La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
L’ambition de l’accord de Paris : passer de la promesse à l’action
12 décembre 2015  •  Climat / changements climatiques / Effet de serre

-
Inter-Environnement Wallonie se félicite du pas en avant décisif que constitue l’adoption d’un accord climatique universel à Paris ce samedi 12 décembre. L’ambition est clairement au rendez-vous, avec la mention de l’objectif de limiter les températures à 1,5 °C. Le chemin pour y arriver reste cependant largement à définir, avec la nécessité de renforcer rapidement les mesures et politiques prises au niveau national. La réduction du grand écart entre la trajectoire actuelle de plus de 3 °C et l’ambition affichée devra être le grand chantier des années qui viennent. C’est la réussite de ce processus qui permettra rétrospectivement de juger de la réussite du Sommet de Paris.

Le niveau d’ambition de la communauté internationale a connu un réel progrès à Paris, avec une mention explicite de la volonté de limiter le réchauffement « bien en-dessous de 2 °C » et de « poursuivre des efforts pour limiter l’augmentation de température à 1,5 °C ». A cette fin, les émissions globales de gaz à effet de serre devront rapidement cesser d’augmenter, pour ensuite diminuer jusqu’à un équilibre (net zero) « dans la seconde moitié du siècle ».

La trajectoire correspondant aux contributions nationales communiquées avant la COP nous mène cependant vers 3 à 3,5 °C de réchauffement. Il est impératif que les actions concrètes de lutte contre les changements climatiques soient maintenant renforcées, dans une vision transformatrice de nos sociétés, afin de rester sous les 1,5 °C et de se prémunir des impacts les plus destructeurs. A cette fin, le cycle quinquennal de révision des contributions nationales à la hausse sera un levier important.

Malgré l’attitude de certains pays pétroliers, l’accord de Paris envoie un signal fort pour accélérer la sortie des énergies fossiles et la transition vers 100 % d’énergies renouvelables, dans des conditions de transition juste et d’équité.

Retour en Belgique

L’accord climatique obtenu à Paris entre 195 pays est sans précédent. IEW espère que les décideurs belges, après des années de tergiversation, pourront eux aussi se montrer efficaces pour mettre en œuvre les principes adoptés à Paris.

Inter-Environnement Wallonie attend maintenant des ministres concernés et des gouvernements fédéraux et régionaux de ne plus perdre de temps. Il s’agit de mettre en place de véritables politiques climatiques, avec des objectifs et des actions à court, moyen et long termes, qui permettront d’être cohérent avec l’objectif de 1,5 °C défendu par la Belgique à Paris.

Le Pacte énergétique inter-fédéral et le Plan Air-Climat-Energie Wallon, notamment, seront deux chantiers importants en 2016 pour montrer que nos décideurs ont à cœur de concrétiser les engagements pris à Paris.

IEW prend bonne note des promesses formulées ce samedi par le Ministre Président wallon, et lui formulera sans tarder des propositions pour « créer l’engouement » envers un projet de société décarbonée. Les nombreuses mobilisations citoyennes pour le climat, avant et pendant le Sommet de Paris, montrent à quel point ce chantier est d’ores et déjà bien en marche.




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens