La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
La prospérité wallonne ne peut se passer de l’environnement
La fédération  •  22 juillet 2014  •  Mobilité  •  Aménagement du territoire  •  Climat / changements climatiques / Effet de serre  •  Energie  •  Fiscalité  •  Agriculture

-
La Fédération Inter-environnement Wallonie évalue la place des politiques d’environnement, du climat, de l’aménagement du territoire, de la mobilité, de l’agriculture et de la nature dans la Déclaration de politique régionale du nouveau Gouvernement wallon.

Focalisée sur l’enjeu du redressement de la Wallonie, la Déclaration de politique régionale wallonne 2014-2019 (DPR) traduit quelques avancées environnementales dans les domaines économique, territorial et de la gouvernance. La prise en compte de l’environnement a cependant globalement reculé et les mesures qui le concernent demeurent, à ce stade, exemptes d’objectifs chiffrés.

Centrée sur l’enjeu socio-économique, la création d’emplois et de valeur ajoutée pour la Wallonie, la Déclaration de politique régionale du nouveau gouvernement wallon, corsetée par la rigueur budgétaire les deux prochaines années, laisse poindre peu de marges pour rencontrer l’ampleur des défis environnementaux et accélérer la transition nécessaire pour faire face aux changements climatiques, en particulier.

Cela étant, Inter-Environnement Wallonie (IEW) relève plusieurs mesures intéressantes dans le domaine économique, tel la confirmation de l’alliance emploi-environnement liée à la construction, la priorité donnée aux circuits courts, l’amplification du développement d’une économie circulaire ou encore la volonté exprimée par le Ministre-président wallon d’intégrer la préservation des ressources au cœur du Plan Marshall. IEW salue également l’ancrage d’une politique territoriale forte susceptible de mettre fin à l’étalement en recentrant les activités dans les noyaux urbains.

Qu’il s’agisse d’aménagement du territoire, de climat, d’économie, d’énergie, de nature ou de mobilité, l’absence d’objectifs chiffrés relatifs aux engagements portés par le Gouvernement laisse cependant la Fédération perplexe quant à la portée de certains engagements. Ainsi, la volonté de « concrétiser » le développement durable apparaît comme marginale et déconnectée des autres politiques. La faiblesse des axes environnementaux aux chapitres « agriculture » et « nature » laisse pour sa part les associations sur leur faim.

IEW soutient enfin le nouveau Gouvernement dans son choix d’inscrire son action dans une dynamique de rassemblement à travers des formes de participation et de consultation étoffées. Le mouvement environnemental s’impliquera dans ce projet de pacte entre les Wallons pour susciter l’adhésion à des politiques publiques et d’emplois qui intégreront pleinement les dimensions sociales, économiques et environnementales au service d’un nouveau modèle de prospérité.

Téléchargez l’analyse complète de la DPR.




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens