La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
La voiture : on n’a rien inventé de mieux pour tuer la ville
Benjamin Assouad  •  12 février 2015  •  Urbanisme

-

Europe et Etats-Unis ont assisté à une transformation considérable de leurs espaces urbains dans le courant du 20ème siècle. Le changement le plus rapide et le plus radical s’y est opéré dans les années 1950, à la faveur de la re-structuration de nombreux quartiers pour le développement d’autoroutes, de parkings, d’équipements publics variés (et de leurs parkings), et parfois, d’ensembles de logements collectifs (et de leurs parkings). Ce faisant, c’est une vraie refonte de la trame viaire qu’on a pu y observer, avec la disparition de nombreux itinéraires directs entre deux points dans la ville, et la multiplication des coupures entre quartiers. Alors qu’on loue souvent les années 1950, 1960 et 1970 pour les grands projets d’infrastructures que les trois décennies ont autorisés, on oublie souvent les plaies béantes que cela a occasionné, marquant durablement nombre de quartiers, et y réduisant nettement la qualité de vie. Avant, on avait des places, des squares ; après, on eut des ronds-points, des carrefours…

On aurait pu illustrer cette catastrophe urbaine avec des images aériennes avant/après de Bruxelles, Liège, Anvers ou Charleroi. L’Institute for Quality Communities de l’Université d’Oklahoma l’a fait pour des grandes villes américaines. Le travail de sape de la qualité urbaine y apparaît avec une sinistre acuité. Jugez plutôt…



Cincinnati, 1955 (en haut) et 2013 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Cleveland, 1952 (en haut) et 2014 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Columbus, 1953 (en haut) et 2014 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Detroit, 1951 (en haut) et 2010 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Indianapolis, 1958 (en haut) et 2014 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Kansas City, 1955 (en haut) et 2014 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Milwaukee, 1955 (en haut) et 2014 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Minneapolis, 1953 (en haut) et 2014 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)



Saint Louis, 1952 (en haut) et 2013 (en dessous) (crédits : Institute for Quality Communities)




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens