La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Pollution de l’air : 9 voitures diesel sur 10 ne respectent pas la législation
14 septembre 2015  •  Transport routier

-
Les principaux constructeurs automobiles vendent des voitures diesel qui ne respectent pas les limites de pollution de l’air en conditions réelles. Alors que toutes les nouvelles voitures diesel devraient être conformes aux limites d’émissions Euro 6 depuis le 1er septembre, seule une voiture sur dix respecte le prescrit légal. Cet important problème de santé publique est confirmé par le nouveau rapport de la fédération européenne Transport and Environment (T&E), dont est membre IEW.

Le rapport « don’t breathe here » (ne respirez pas ici) analyse toutes les données récentes en matière de respect des législations, en conditions réelles, des voitures diesel mises sur le marché en Europe. En moyenne, elles produisent des émissions d’oxydes d’azote (NOX) cinq fois supérieures à la limite autorisée. La pire, une Audi, émet 22 fois plus que la limite.

L’explication réside dans l’utilisation, par les constructeurs, de systèmes de traitement des gaz d‘échappement bon marché, moins efficaces pour les voitures vendues en Europe, où les procédures de test sont inefficaces.

Ce non-respect de la législation par les constructeurs automobiles est la cause principale de la crise de la qualité de l’air dans les villes européennes. Les limites de concentration de dioxyde d’azote (NO2) dans l’air sont dépassées à travers toute l’Europe, exacerbant les problèmes d’asthme chez les personnes fragiles et raccourcissant l’espérance de vie dans les zones polluées. La pollution automobile tue plus encore que les accidents de la route.

Un nouveau test – qui ne s’appliquera à toutes les voitures neuves qu’en 2018 au plus tôt - mesurera, pour la première fois, les émissions de diesel en conditions réelles. Dans l’attente, les constructeurs tentent de faire reporter l’introduction de ce test et de l’affaiblir en réclamant des modifications des règles sur lesquelles un accord a été obtenu en juillet.

Il revient aux autorités européennes [1] de résister à ces pressions et de mettre en œuvre l’entièreté des mesures qui sont actuellement en discussion.

- Tests en conditions réelles (RDE pour real driving emissions) avec de strictes limites à ne pas dépasser pour tous les polluants.
- Limites sur les émissions des engins mobiles non routiers (NRMM pour non road mobile machinery).
- Tests de vérification de conformité de la production menés sur des échantillons de véhicules prélevés de manière aléatoire.
- Institution d’une autorité de contrôle européenne indépendante.
- Proposition de normes Euro 7/VII pour les voitures, camionnettes et camions uniformisées pour les différents carburants (diesel, essence et gaz).
- Normes Euro 5 pour les motos et scooters.

Nous ne choisissons pas l’endroit où nous respirons ! Il est immoral de laisser des intérêts financiers ruiner les efforts visant à améliorer la qualité de l’air.

Contact : Pierre Courbe : 081/390.759 - 0474/923.617


[1Commission, Parlement et Conseil européens



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens