La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Bientôt une consigne sur les canettes : bravo et merci, M. Di Antonio !
Lionel Delvaux  •  Pierre Titeux  •  19 août 2014

-
Le Ministre wallon de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal, Carlo Di Antonio, a récemment exprimé sa volonté d’instaurer une consigne sur les canettes de boissons. Inter-Environnement Wallonie se félicite de cette décision qui rencontre une de ses revendications de longue date. L’instauration de la mesure s’avérera bénéfique non seulement à l’état de l’environnement wallon mais également à l’économie de la Région.

Déplorant que la Wallonie soit l’une des régions les plus sales d’Europe, le Ministre Di Antonio prépare un « Plan Propreté » qu’il entend mettre en œuvre « dans les deux ans ». Parmi les mesures de ce Plan figure une demande récurrente du mouvement environnemental, l’application d’une consigne sur les canettes et les bouteilles PMC. « C’est une consigne de quelques centimes, je pense que 10 centimes est suffisant, et on récupère ces 10 centimes lorsque la canette retourne dans le circuit  » a expliqué le ministre.

La mise en place de cette disposition contribuera certes à améliorer l’état de l’espace public wallon en réduisant les abandons sauvages des contenants concernés mais ce n’est pas son seul attrait : elle constituera également une plus-value pour l’économie régionale. Une étude réalisée en 2010 par « Friends of the Earth Europe » a en effet démontré qu’une tonne de déchets recyclés générait 5 à 10 fois plus d’emplois qu’une tonne de déchets incinérés !

Ainsi, lorsque cette mesure deviendra effective, non seulement la Wallonie renforcera-t-elle son statut de leader du recyclage des déchets ménagers mais elle affirmera dans le même temps son engagement dans une économie circulaire évitant le gaspillage de matières premières précieuses, notamment l’aluminium.

Pour Inter-Environnement Wallonie, il y a là deux raisons plutôt qu’une d’applaudir sans réserve le projet ministériel !




 
Dans la même rubrique
Soutiens