La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
BIG JUMP pour des eaux et rivières vivantes ce dimanche 10 juillet
8 juillet 2016

Comme dans toute l’Europe, les rivières et canaux de Wallonie vont s’animer ce WE (dimanche) de plongeons citoyens et festifs pour revendiquer une eau de qualité ! En Wallonie, 55 % des rivières ne sont pas encore en bon état. Pour jouïr de cours d’eau propres, sains et vivants, la poursuite des efforts entrepris est indispensable.

Depuis 40 ans, la Directive européenne relative à la qualité des eaux de baignade aura permis d’améliorer sensiblement la qualité ces eaux en mer et, dans une moindre mesure, en rivière ou dans les lacs. D’autres législations ont renforcé ces objectifs d’amélioration et des progrès notables peuvent être salués. Malgré tout, l’objectif visant le bon état pour l’ensemble des masses d’eau en 2015 n’a pas été atteint. Et il reste encore beaucoup à faire pour concrétiser cet objectif en 2021.

Des investissements considérables ont permis de combler le retard de la Wallonie en termes d’assainissement des eaux usées. Des législations plus strictes concernant les rejets industriels et agricoles ont également été mises en œuvre et il convient maintenant de veiller au respect de ces obligations.

Malgré cela des efforts supplémentaires doivent être entrepris pour que nos eaux wallonnes retrouvent un bon état écologique et chimique : 55% de nos eaux de surface n’atteignent pas le bon état et plus d’un tiers des masses d’eau souterraines sont déclassées. Au niveau des eaux de baignade, malgré l’augmentation du nombre de zones conformes, il faut déplorer la présence de traditionnels points noirs et la suppression définitive de 4 zones de baignades sur les 37 que comptait la Wallonie.

Les causes sont identifiées et des mesures adéquates peuvent être déployées pour y remédier. En matière d’assainissement, il faut poursuivre l’équipement des zones inférieures à 2000 équivalents–habitants et renforcer l’équipement, l’entretien et le suivi des systèmes d’épuration individuelle dans les zones d’assainissement autonome.

Gageons que le futur mécanisme de Gestion publique de l’assainissement autonome contribue à l’amélioration des points noirs.

Par ailleurs, il importe de limiter l’apport des eaux pluviales dans le réseau de collecte d’assainissement afin de garantir le bon fonctionnement des stations d’épuration.
En ce qui concerne les pollutions agricoles, qu’il s’agisse de la contamination des cours d’eau par le bétail ou encore du ruissellement de sédiments, nitrates et pesticides, là encore les mesures d’amélioration sont connues et les moyens adéquats doivent y être consacrés (bandes enherbées le long des cours d’eau, clôtures des berges, etc.).

Le Big Jump est un événement coordonné et simultané au niveau européen puisque du nord de l’Allemagne aux confins de l’Azerbaïdjan des plongeons sont organisés ce dimanche. En Belgique, c’est Goodplanet qui reprend la coordination du Big Jump longtemps assurée par IEW. La liste des événements en Flandre et en Wallonie figure sur le site www.bigjump.be

Contact :

Inter-Environnement Wallonie
Gaëlle WARNANT – 0496/ 10 38 41 g.warnant@iew.be

Goodplanet
Coline BRIS- +32 (0)2 893 08 08 – +32 (0)470 65 57 85 – c.bris@goodplanet.be