La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
"Clé Verte" : 1 nouveau labellisé et 15 renouvellements en Wallonie
Marie Spaey  •  17 février 2015  •  Tourisme vert

-
L’écolabel international « Clé Verte » distinguant les établissements touristiques pour leurs performances environnementales vient de révéler sa nouvelle promotion pour la Wallonie : le gîte La Sylve a obtenu sa « Clé verte » tandis que 15 établissements ont renouvelé leur labellisation. En Wallonie, toutes les auberges de jeunesse détiennent aujourd’hui le prestigieux écolabel.

A l’heure où la durabilité s’impose progressivement comme un critère de choix en matière de tourisme et dans le cadre d’un marché extrêmement compétitif, le fait de disposer d’un label touristique reconnu à l’international peut faire la différence.

La Clé Verte - Green Key en anglais - est un écolabel international neutre et indépendant destiné aux établissements touristiques. Créé en 1994 et géré au niveau international par une association sans but lucratif (la FEE - Fondation pour l’éducation à l’environnement), il récompense aujourd’hui plus de 2.300 structures dans 47 pays. Sa mise en œuvre est assurée par la Fédération Inter-Environnement Wallonie (IEW) en collaboration avec différents partenaires, dont la Fédération Touristique du Luxembourg belge, en Province du Luxembourg (1).

Vous trouverez en téléchargeant ce fichier la description du nouveau labellisé et des établissements ayant renouvelé leur labellisation.


Contacts et informations
 : Marie Spaey (IEW) : 0496 / 12 78 45 ou www.cleverte.be

(1)Le label est décerné annuellement, à l’issue de procédures strictes de contrôle et d’une évaluation des dossiers en jury. Pour obtenir le label, les candidats doivent se conformer à une série de critères impératifs et obtenir 30 % des points possibles sur les critères optionnels. Pour conserver le label, ils doivent s’améliorer d’année en année et prouver leurs nouvelles « performances ». Les critères d’attribution du label concernent une dizaine de thématiques au niveau desquelles les structures touristiques peuvent limiter leur impact environnemental : réduire leur consommation d’énergie et d’eau et leur production de déchets, assurer le tri sélectif des déchets, promouvoir une mobilité plus durable et les énergies renouvelables, servir un certain pourcentage d’alimentation durable, acheter des produits écolabellisés, prendre des mesures en faveur de la biodiversité, etc. Plusieurs critères ont trait, également, à l’information et la sensibilisation du personnel et des clients.




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens