La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
De nombreuses occasions de nous rencontrer et cela nous met en joie !
Véronique Hollander  •  28 mai 2015

-
Au plaisir de vous rencontrer aux formations, rencontres, échanges de pratiques... N’oubliez pas de signaler votre présence pour faciliter l’organisation. A bientôt !

Fédération
Nature - Agriculture - Ressources - Santé
Mobilité et Aménagement du territoire

Fédération

Un programme de formations et d’échanges de pratiques alléchant !

Il existe deux formules pour les formations : participer à celles qui sont programmées et dont vous trouverez les dates ci-dessous OU la commander pour votre association, à destination de vos équipes permanentes et/ou bénévoles.

Comprendre les changements d’attitudes
Amener les citoyens à adopter des attitudes en faveur de l’environnement est un combat que vous menez chaque jour. Et comme vous le savez, changer n’est pas simple. Nos croyances, nos émotions et nos actes jouent un rôle capital dans la construction de nos attitudes. Celles-ci nous permettent de nous adapter à la société, de comprendre le monde et de définir notre identité. Une journée de formation pour identifier ce qui peut contribuer au changement et construire une action qui favorise le changement auprès de vos public.

Cibler le public de ses actions
Lorsque nous préparons nos activités, nous les envisageons, en général, à destination du « grand public », mais le plus souvent nous laissons cet aspect de côté, or il est important de réfléchir à qui nous souhaitons nous adresser. Ne pas cibler le public de ses activités a pour effet que nous touchons, la plupart du temps, des personnes déjà convaincues par la préservation de l’environnement ou des personnes déjà acquises aux causes que nous défendons.
Quelle démarche mettre en place élargir nos actions à des personnes que nous ne touchons pas habituellement ? Lors de cette journée de formation et d’échanges, ouverte à tous les membres, vous concevrez des actions pour votre association, ciblées vers un public que vous aimeriez toucher.

Le bénévolat aujourd’hui : échanges de pratiques
Avez-vous des difficultés à trouver des bénévoles qui s’engagent et qui portent avec vous les actions et les objectifs de votre association ? Souvent, l’explication première donnée à la pénurie de bénévoles est l’individualisme de la société actuelle. Est-ce que, vraiment, notre société est plus individualiste ? Y-a-t-il vraiment moins d’engagement bénévole que par le passé ? En explorant le sujet, nous comprendrons comment l’individu, en devenant plus autonome, se comporte de façon différente dans les associations et modifie le visage du bénévolat. Cela nous permettra d’identifier les leviers actuels de l’engagement et de créer les actions propres à votre association pour tenter d’accueillir de nouveaux bénévoles.

Le sujet peut également se faire sous forme de formation ou d’accompagnement sur commande au sein de votre association.

Le lobby communal : échanges de pratiques
Assurer une meilleure prise en compte de l’environnement passe notamment par un travail de sensibilisation des acteurs politiques communaux.
Lors de la Journée des Associations de Défense de l’Environnement (JADE) en octobre dernier, ont été identifiés les lieux et les méthodes d’influence ainsi que les différentes manières d’utiliser et de diffuser nos arguments auprès des acteurs politiques communaux.
Nous vous proposons une rencontre d’échanges de pratiques entre associations sur les stratégies de lobby à développer, celles que vous avez déjà testées et celles que nous pourrions imaginer afin d’enrichir les expériences de chacun et de renforcer l’efficacité de notre action.

  • Jeudi 18 juin 2015, de 18h30 à 21h30, salle Arquet, Mundo-Namur

Informations et inscriptions auprès de Véronique 081 390 780 ou v.hollander@iew.be

Nature - Agriculture - Ressources - Santé

Défendons ensemble la qualité de l’eau !

Je vous invite à partager les dernières nouvelles en matière de protection de l’eau et des écosystèmes aquatiques. Les choses bougent, et il est temps de vous informer et d’agir avec votre association.
D’une part, la grande enquête publique à propos des 2èmes plans de gestion par bassin hydrographique (application de la directive cadre eau) démarre ce lundi 1er juin et se prolonge jusqu’au 8 janvier 2016.
D’autre part, le gouvernement wallon adopte aujourd’hui en première lecture un avant-projet d’arrêté relatif aux substances prioritaires pour la politique dans le domaine de l’eau. Il s’agit des fameuses NQE, normes de qualité environnementale, c’est-à-dire des seuils de concentration pour 33 substances prioritaires et prioritaires dangereuses.
Je vous invite à nous réunir pour partager nos informations et préparer nos réponses au gouvernement vis-à-vis de ces projets. Deux dates, la première pour traiter de la question des normes et commencer à défricher les plans de gestion (mercredi 10 juin à 18h00 à Mundo). La deuxième sera entièrement consacrée aux plans de gestion (mercredi 24 juin à 18h à Mundo).
Des extraits de ces derniers pour vous interpeller :
État chimique
[Il existe] des substances prioritaires, qui se comportent comme des substances persistantes, bioaccumulables et toxiques, et que l’on retrouve à grande échelle dans les eaux de surface de l’Union européenne (substances « ubiquistes »).
(…)
Si l’on avait tenu compte de ces substances pour l’évaluation, l’état chimique de l’ensemble des masses d’eau [du district de la Meuse] aurait été classifié de « pas bon ».
(…)
Toutes les masses d’eau de surface du district [Meuse] font l’objet d’un report de délai car la Directive NQE (2013/39/UE) demande de tenir compte d’analyses effectuées au sein de « biotes ». Les premiers résultats obtenus concernant le mercure montrent que toutes les masses d’eau analysées jusqu’à présent sont déclassées pour ce paramètre. C’est le motif de dérogation pour raison d’infaisabilité technique (manque de données) qui est utilisé pour justifier le report d’objectif.
Je compte sur votre réaction ! Venez le 10 et/ou le 24 juin, en vous inscrivant par mail auprès de Julie (j.debruyne@iew.be). Des sandwiches et des boissons nous donneront des forces en toute convivialité.

Mobilité et Aménagement du territoire

Au menu du mois de la cellule MOBAT : des invitations à venir discuter avec nous. De quoi ? De fiscalité automobile et d’aménagement du territoire. Bienvenue !

Fiscalité automobile
La fiscalité automobile est un sujet éminemment sensible. C’est aussi un important levier d’actions pour induire des changements de comportement positifs. Mais un outil qu’il convient d’appréhender dans le cadre d’une approche systémique croisée de la mobilité et de la fiscalité.
Depuis de nombreuses années, il est question, de temps à autres, de taxation au kilomètre parcouru. Un tel outil fiscal, basé sur le principe de l’internalisation des coûts externes, sera appliqué aux poids lourds dans les trois régions du pays à partir de 2016.
Dans sa déclaration de politique régionale (DPR), le gouvernement wallon a exclu d’appliquer cet outil fiscal aux voitures. Le sujet n’en continue pas moins de vivre dans d’autres Etats et au sein de la Commission européenne.
La « trêve politique » wallonne offre l’opportunité de réfléchir calmement à la question. Depuis les fondements théoriques (coûts externes, pollueur-payeur) jusqu’aux effets potentiels (diminution des incidences, discrimination sociale ?) en passant par les aspects pratiques (calcul des coûts externes), le champ de la réflexion est large.
La Fédération a entrepris la rédaction d’un dossier sur le sujet et réalise, en amont, un travail de documentation. A côté d’un passage en revue de la littérature, IEW rencontre, sur base d’un guide d’entretien standard, des experts (administrations, universités), des parties prenantes (employeurs, syndicats) et des représentants de la société civile (dont nos associations membres). Si vous êtes intéressés par un échange sur le sujet, n’hésitez pas à contacter Pierre Courbe (p.courbe@iew.be - 081/390.759)

Découvrez et inscrivez-vous sans plus attendre aux formations 2015 en aménagement du territoire !
Elles se déclinent en deux programmes : Les Décodages de l’aménagement et Les Mardis (tabous) du territoire. Le fil conducteur de l’année 2015 est : les quartiers nouveaux.
Prochains Décodages de l’aménagement

  • Mercredi 24 juin, de 10 à 13h, « Habiter un Parc Naturel », avec Nicolas Nederlandt, coordinateur de la Fédération des Parcs Naturels.
    Il nous présentera
    - la hiérarchie entre réserves naturelles, parcs naturels et parcs nationaux ;
    - les organes décisionnels en Wallonie ;
    - les missions des Parcs Naturels ;
    Il fera un focus sur la mission Aménagement du territoire, et notamment sur la charte paysagère. Il donnera également des exemples relevant d’autres missions des Parcs Naturels, en lien avec l’aménagement du territoire.
    Il nous apportera des réponses à des questions comme : Que peut-on faire (ou ne pas faire) dans un Parc Naturel en Wallonie ? Est-il possible d’y habiter ?
    Mercredi 8 juillet, de 10 à 13h, « Qu’est-ce qui fait vivre un quartier ? », avec Pierre Vanderstraeten, sociologue, urbaniste et enseignant à l’ISURU Bruxelles.
    Pierre Vanderstraeten a déjà donné l’an passé un décodage sur les aménités, qui avait rencontré un franc succès. Il se présentait alors en binôme avec Pierre Cox. Cette fois, il nous revient en solo pour expliquer les résultats de sa récente recherche sur les formes urbanistiques qui se rencontrent sur le territoire wallon.
    Au départ de l’examen de ces tissus urbanisés, il va nous montrer comment un quartier peut fonctionner avec d’autres quartiers, il nous donnera sa version des faits qui concourent à "faire agglomération". Il mettra à la portée du public des notions telles que « polariser », "dynamique périurbaine", "trame", "rurbanisation".

Pour ces formations, rendez-vous à la Salle du Chat à Sept Pattes, 40 rue Saint-Donat à 5002 Namur (Saint-Servais). Participation aux frais : 10.00 EUR payables sur place. Inscriptions et renseignements : Julie Debruyne, j.debruyne@iew.be, 081.390.750
Les Mardis (tabous) du territoire

Les Mardis (tabous) du territoire, conférence-débats de deux heures, explorent des pistes encore peu débroussaillées. Les orateurs, en pointe sur les sujets présentés, vous montreront derrière les concepts et les appellations étranges, un potentiel très riche pour les quartiers nouveaux. Les sujets choisis pour le cycle 2015 sont : le remembrement agricole ; le Beau ; la trame verte, bleue, orange, rose ; la ville n’a pas de forme idéale ; le kit de réparation de l’éparpillement du bâti.

Pour nos cinq Mardis Tabous, rendez-vous à Mundo-Namur, Salle Okavango, rue Nanon 98 à 5000 Namur. Participation gratuite mais inscription obligatoire.

  • Mardi 10 novembre, de 12 à 14h.
  • Mardi 17 novembre, de 12 à 14h.
  • Mardi 24 novembre, de 12 à 14h.
  • Mardi 1er décembre, de 12 à 14h.
  • Mardi 8 décembre, de 12 à 14h.
    Informations : Julie Debruyne, j.debruyne@iew.be, 081.390.750



 
Dans la même rubrique
Soutiens