La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
e-bike2station : témoignage de Cécile
Benoit Coumont  •  25 mars 2013

-
e-bike2station, c’est 16 navetteurs qui, durant un an, laissent leur voiture au garage pour leurs trajets domicile-gare.

Mai 2012 : Je reçois mon vélo. Je rentre à la maison sous une pluie battante, je suis trempée mais même cette météo défavorable n’entame pas mon enthousiasme… Par contre, elle aura raison de ma batterie qui, après seulement trois semaines, me lâche complètement. Mon vélo est renvoyé chez Granville et je ne le récupère que près de six semaines plus tard.

Depuis, je l’ai utilisé par tous les temps car, bien équipée, le vélo reste un moyen de locomotion agréable. J’ai toutefois évité de le sortir lorsque la route était verglacée ou qu’il neigeait, nul besoin de prendre des risques inutiles. Mon expérience m’a permis de dresser un bilan des points positifs et négatifs :

Points positifs :

  • Sensation de liberté. Quel plaisir également de voir que l’on peut continuer à avancer quand toutes les voitures sont à l’arrêt.
  • Possibilité de laisser son vélo directement à la gare. D’autant plus agréable qu’il devient de plus en plus difficile pour une voiture de se garer à proximité de la gare des Guillemins ; le nombre de places de parking gratuites a considérablement chuté ces derniers mois.
  • Consigne : un indéniable avantage qui permet de se délester de tout son équipement.
  • Équipe technique de la Maison des Cyclistes de Liège qui est vraiment très sympathique et compétente.
  • Geste écologique.
  • Économie.

Points négatifs :

  • L’état de nos routes est déplorable. Que de trous ! Déjà en voiture, ce n’est pas toujours évident mais à vélo, ça devient quelquefois carrément dangereux. Si vous envisagez l’achat d’un vélo, je vous conseille vivement d’en prendre un équipé d’amortisseurs. Certaines de nos routes sont dans un tel état qu’avec un vélo classique, on est véritablement secoué comme un prunier.
  • Pas toujours possible de s’habiller comme on le veut. Certaines jupes ou robes risquent de se prendre dans les rayons de la roue ou remontent plus qu’on ne le voudrait…
  • En hiver, les phares nous permettent d’être vu mais pas de voir. Difficile d’éviter tous les obstacles ou trous de la route dans de telles conditions…
  • Sécurité parfois discutable. Peu de sites propres. Liège n’est pas vraiment prévu pour les vélos même si depuis quelques semaines, je remarque que certains aménagements ont été faits. Ainsi tous les sens interdits de mon trajet sont maintenant devenus « sens interdit exceptés vélos ».
  • Manque d’emplacements sécurisés en ville pour laisser son vélo.

En ce qui me concerne, je n’emploie le vélo que pour les trajets maison-gare. Les quelques balades familiales ont suscité des rouspétances de la part des autres membres de la famille… Ils étaient clairement défavorisés dans les montées. Quant à faire des courses pour une famille de 6 personnes, le recours à la voiture est quasi indispensable. En conclusion, j’aime beaucoup le vélo mais je me vois mal supprimer ma voiture.

Voir les autres témoignages




 
Près de chez vous
inscrire votre événement
Soutiens