La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Home sweet home
Céline Tellier  •  28 juin 2018

-

« Contents de partir, contents de revenir ! ». Telle a souvent été la devise des vacances familiales lorsque, fatigués du voyage de retour, nous déposions bagages et souvenirs au bas de l’escalier dans l’entrée. Les voyages ont ceci d’étonnant qu’en nous éloignant de chez-nous, ils nous y lient souvent d’autant mieux. Car qui ne s’est pas dit plus d’une fois, après avoir foulé le monde, « on est quand même bien ici » ?

Cet « ici » semble d’ailleurs à géométrie variable. Vous étiez au bout du monde ? L’Europe vous semble l’Eldorado. Vous vagabondiez chez nos voisins ? La surréaliste Belgique, accessible et modeste, vous refait soudainement de l’œil. Vous fouliez les pavés des charmantes mais touristiques villes flamandes ? Le calme de la verte Wallonie vous émeut à nouveau. On pourrait poursuivre ainsi jusqu’à l’infiniment intime et la couette moelleuse que vous avez la chance de poser sur vos épaules après une soirée animée. Home sweet home. Vous êtes chez vous, rien ne peut désormais vous arriver.

La leçon semble valoir aussi pour nos responsables politiques, si attachés à leur terrain local. Qu’ils ou elles soient ministre-président(e), ministre ou député(e), toujours (ou presque), ils y reviennent. Comme une indéfectible attraction du lieu d’attache, parfois de conquête. Comme un filet de sécurité pour une carrière en dents de scie. Comme un périmètre familier, appréhendable, limité, pour une action publique parfois compliquée.

Ce lieu d’attache est pourtant soumis à enjeux, où qu’il se trouve ou à quelque échelle qu’il soit. A l’instar des matriochkas russes, il comporte ses particularités mais s’inscrit dans un cadre plus large qui le dépasse. Sa région, son pays, son union… sa Terre.

C’est pourquoi IEW s’est penchée sur les élections communales dans cette nIEWs spéciale. Non pas en les appréhendant dans les spécificités de chaque territoire, mais en brossant quelques traits, quelques lignes directrices qui s’articulent avec les niveaux supérieurs et celui, global, de la préservation de notre maison commune.

Les bases de cette réflexion ? Nos recommandations en vue des élections régionales et fédérales de mai 2019 que vous pourrez découvrir ici en primeur, rédigées en collaboration avec nos homologues flamands et bruxellois.
Bonne lecture !