La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Election du bureau du CA, Be Planet...
cschoune  •  30 avril 2015

-

Élection du bureau.
Suite à l’assemblée générale de mars, le conseil d’administration du mois d’avril a élu son nouveau bureau comme suit : président, Marc Lemaire ; vice-président, Olivier Guilitte ; trésorier, Eric Allaer ; secrétaire, Lucie Renuart. Le conseil d’administration accueille un nouveau membre en la personne de Marc Bussers. Directeur de Forêt Wallonne, Marc Bussers, juriste de formation, notamment, a une longue expérience dans la gestion de projet de développement d’un côté et l’exercice de responsabilités dans des cabinets ministériels de l’autre. "J’espère pouvoir apporter un petit quelque chose à Inter-Environnement et à la "cause" même si je suis encore assez "jeune" dans le secteur (1 an et 2 mois). Mes expériences passées en gestion de projet avec une dimension internationale pourraient être utiles. De même, une mise en parallèle de l’évolution, des contraintes et des perspectives des secteurs de la solidarité internationale et de celui de la cause environnementale pourrait nourrir la vision de long terme d’Inter-Environnement Wallonie" . Bienvenue à Marc !

Financement du secteur.
Face à l’absence d’arrêté de subventionnement pour la quasi totalité du secteur en 2015, le CA décide d’interpeller le ministre-président vu les divergences de vue, au sein du gouvernement, quant à l’usage du "Fonds énergie et développement durable", qui finance en partie notre secteur. Ce Fonds est en effet immunisé des contraintes européenne et réservé à notre secteur, comme le précise une décision gouvernementale de début de législature. La discussion politique a été renvoyée au conclave budgétaire, fin avril, ce qui fait craindre à bon nombre d’associations de possibles nouvelles coupes dans les moyens publics. Un communiqué de presse sera diffusé avant le conclave budgétaire si aucune réponse n’est apportée par le gouvernement.

Statuts de Be Planet.
IEW lancera en juin une nouvelle Fondation d’utilité publique - Be Planet - dont l’objectif sera de collecter des moyens au bénéfice du secteur et de financer notamment des projets locaux (alimentation, cadre de vie, biodiversité, déchets, énergie, mobilité,...) portés par des associations et des collectifs de citoyens en Wallonie et à Bruxelles. Le conseil d’administration a analysé le projet de statuts et a constitué un groupe de travail composé de Xavier Theunis, Juan de Hemptinne et Jean-François Pütz afin d’approfondir et préciser certains points de discussion liés aux mécanismes de gouvernance de la Fondation, notamment. La passation de l’acte notarié se déroulera dans la deuxième quinzaine du mois de mai. Un partenariat avec la Région bruxelloise et avec le Bral est en cours de discussion afin de développer l’activité de la Fondation sur le terrain bruxellois. Une série de personnalités (monde économique, pouvoirs publics, associatif, culturel...) ont été approchées afin de composer le conseil d’administration et/ou de devenir ambassadeur de Be Planet. Le conseil d’administration demande au secrétaire général de renforcer le CA de Be Planet avec une compétence financière. Le CA d’IEW validera en mai la composition du conseil d’administration de Be Planet sur base des réponses des candidats approchés.

Évaluation de l’assemblée générale.
Le CA a pris acte de l’évaluation de l’assemblée générale faite par l’équipe. 25 associations étaient présentes (= 29 personnes) et 18 représentées par une procuration. Au total, on dénombre 43 votants pour 144 associations.

Pour augmenter la présence des associations à l’assemblée générale annuelle, plusieurs pistes sont à l’étude : renforcer notre présence auprès des associations liégeoises et hennuyères en particulier tout au long de l’année : JOKER, participation a l’une de leurs activités, rencontre ou présentation du travail de fédé à l’une de leur AG, leur proposer d’être partenaire de projets et voir avec elles leur demande en terme d’échanges de pratiques ; remettre au goût du jour le prix des associations et d’organiser la remise du prix lors de l’AG, organiser une conférence avec une personnalité susceptible de mobiliser les associations...

Point forts de l’AG : débat sur le plan stratégique, rapport d’activités ludique, élection des membres du CA. Points faibles de l’AG, disposition de la salle en type « conférence », un cercle ou une grande table autour de laquelle tout le monde voit tout le monde serait plus efficace pour les débats ; concentration de l’équipe d’IEW en fond de salle, plutôt que repartis auprès des associations ; contenus trop dense pour le temps de la rencontre ; pas de techniques pour que les associations qui ne se connaissent pas se rencontrent.




 
Dans la même rubrique
Soutiens