La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Il est temps de passer aux LED !
Gaëlle Warnant  •  17 mars 2015  •  Efficacité énergétique

-
Une étude danoise confirme toute la pertinence énergétique mais aussi économique de maintenir les exigences en matière d’Ecodesign appliquées aux éclairages domestiques, notamment l’interdiction des lampes halogènes de classe inférieure à B comme le prévoit un règlement européen de 2009 (stage 6 EC No 244/2009). Non seulement la généralisation des lampes LED ne pose pas de problème technique, mais de plus, la chute des prix rend cette technologie tout à fait abordable.

Le règlement européen 244/2009 prescrit les performances en matière d’écoconception (Ecodesign) pour les éclairages domestiques non-dirigés. L’étape 6 de ce règlement prévoit que toutes les lampes doivent être au minimum de classe B pour le 1er septembre 2016. Concrètement, cela signifie que les lampes halogènes les plus énergivores ne pourront plus être présentes sur le marché européen.

Mais voilà, un lobby intense de certains Etats membres (dont l’Italie, l’Allemagne, l’Autriche, la Pologne, la Slovaquie, la France, le Portugal et la République Tchèque) ainsi que de l’industrie de l’éclairage freine des quatre fers l’implémentation de cette 6ème phase. Invoquant que l’industrie et le marché ne sont pas prêts pour une substitution par les LED, ils plaident pour un délai de deux ans. Un vote sur ce report doit d’ailleurs avoir lieu le 17 avril prochain.

Depuis 2013, diverses études ont été menées pour objectiver la faisabilité d’appliquer le règlement en question mais elles sont sujettes à caution tant elles étaient peu représentatives de l’ensemble du marché européen en la matière. Une nouvelle étude vient pourtant faire toute la lumière sur la faisabilité et les bénéfices de l’application stricte de l’interdiction de ces catégories de lampes énergivores.

Le rapport publié par l’Agence danoise de l’Energie met en effet clairement en évidence que la technologie LED est devenue abordable avec des prix dans certains pays qui ont déjà atteint des niveaux attendus pour 2020, 2022 voire 2025. Par ailleurs, les caractéristiques des lampes LED (taille, qualité de la lumière, rendu et température des couleurs) sont aujourd’hui capables d’égaler les lampes à filament tungstène. Des tests montrent encore que les LED sont compatibles avec les systèmes de variation d’intensité lumineuse (dimmer).

L’étude chiffre en outre qu’un report de deux ans résulterait en un gaspillage de 33 TWh d’électricité sur une période de 10 ans (2016-2026) [1] et alourdirait la facture des ménages européens de 6,5 milliards d’€ en continuant à acheter des ampoules inefficientes. En poussant encore un peu la réglementation, ce qui est économiquement et techniquement faisable, en interdisant les halogènes de classe B, l’économie réalisée au niveau européen pourrait s’élever à 79 TWh, soit 15,8 milliards € sur 10 ans.

L’efficacité énergétique est un des piliers majeurs de la transition énergétique, il est grand temps que nos gouvernements européens prennent des décisions éclairées en la matière !

Etude « European LED market evolution & policy impacts »- Danish Energy Agency, CLASP European Programme , Energy Piano, 16 mars 2015.


[1A titre indicatif, la consommation d’électricité de la Wallonie est d’environ 25 TWh/an



 
Près de chez vous
inscrire votre événement
Soutiens