La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
L’environnement demeure négligé dans les programmes électoraux
Pierre Titeux  •  7 mai 2014

-

Inter-Environnement Wallonie a présenté ce matin lors d’une conférence de presse son analyse du programme électoral des principaux partis (cdH, Ecolo, FDF, MR, PS, PTB-GO !) qui se présenteront aux suffrages des électeurs le 25 mai prochain.
Au-delà des discours parfois consensuels, la fédération environnementale a décrypté ces programmes à travers dix questions-clés qui structurent son mémorandum. Le résultat est éloquent : un seul parti propose des mesures à la hauteur des enjeux environnementaux ; deux commencent à les intégrer mais restent loin du compte tandis que les trois derniers apparaissent déconnectés de cet enjeu essentiel.

Les dix questions ayant servi de base à l’analyse sont :

- Le parti a-t-il conscience de l’urgence environnementale et de ses enjeux ?
- Le parti fait-il de la lutte contre les changements climatiques un enjeu central ?
- Le parti promeut-il une fiscalité environnementale produisant un « signal-prix » sur les comportements néfastes à l’environnement ?
- Le parti cherche-t-il à limiter l’exposition des citoyens aux pollutions environnementales ?
- Le parti soutient-il une modification de la taxe de mise en circulation sur base de critères environnementaux ?
- Le parti défend-il un modèle fondé sur les principes de l’économie circulaire ?
- Le parti soutient-il la conversion de l’agriculture vers des systèmes autonomes et durables ?
- Le parti propose-t-il une politique spécifique afin d’enrayer l’érosion de la biodiversité ?
- Le parti fait-il du Schéma de développement régional une référence incontournable de la politique régionale ?
- Le parti souhaite-t-il confier au Ministre-Président wallon la compétence du développement durable ?

Pour chacune d’entre elles, les réponses des partis ont été évaluées sur une échelle allant de 0 à 3 étoiles.

Il ne suffisait pas de répondre favorablement à ces interrogations pour bénéficier d’une évaluation favorable. Les experts d’IEW ont décortiqué les programmes pour déterminer comment, le cas échéant, les partis envisageaient de concrétiser leur engagement. La nature, la faisabilité et l’efficacité potentielle des mesures proposées ont ainsi été prises en compte pour déterminer la côte attribuée à chacun.

Au final et somme toute sans surprise, l’environnement figurant dans l’ADN de ce parti, Ecolo apparaît le plus impliqué et le plus convaincant sur ces enjeux.
Le PS et, dans une moindre mesure, le cdH témoignent d’une belle prise en compte de ces enjeux à travers, notamment, la transformation de nos modes de production et de consommation.
A l’opposé, pour le FDF mais plus encore pour le MR et le PTB-GO !, l’environnement reste dans les faits une préoccupation mineure voire marginale.

Vous trouverez en annexe l’intégralité des analyses et cotations.




 
Dans la même rubrique
Soutiens