La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
L’urgence environnementale une préoccupation politique ?
Noé Lecocq  •  22 mai 2014

-

L’urgence environnementale est liée au dépassement de deux types de limites terrestres. La première, en amont, est la quantité de ressources naturelles qui peuvent être ponctionnées dans notre environnement sans mettre celui-ci et sa capacité productive en péril. Combien de poisson peut-on pêcher dans les océans ? Combien d’arbres peut-on abattre dans les forêts ? Combien d’eau peut-on puiser dans le sous-sol ? Etc. La seconde, en aval, est la quantité de rejets et de déchets polluants que notre environnement peut absorber sans se détériorer irrémédiablement. Combien de particules et de CO2 peut-on envoyer dans l’atmosphère ? Combien de résidus chimiques dans les sols ? Combien de résidus plastiques dans les cours d’eau et les océans ? Etc.
Les études scientifiques sur le sujet montrent que ces deux types de limites ont été dépassées au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Rockström et ses collaborateurs ont identifié neuf cas concrets de limites planétaires à ne pas franchir sous peine de provoquer des basculements environnementaux abrupts qui nous feraient quitter un état environnemental garantissant une certaine sécurité pour l’homme (Voir diagramme ci-dessous, la zone verte est la zone de sécurité). La biodiversité, le climat et le cycle de l’azote ont déjà dépassé le seuil de danger. A noter que les pollutions chimique et atmosphérique ne sont pas encore quantifiées.

Rockström et al., Planetary Boundaries : Exploring the Safe Operating Space for Humanity, Nature 461, 472-475 (24 September 2009). Cet article est accessible, avec d’autres contenus tels qu’un enregistrement vidéo d’une conférence donnée par l’auteur, via ce lien. Vous trouverez également une recension en français sur notre site.

Analysons maintenant les réponses des partis politiques à la question que nous leur avons proposée :

Le parti a-t-il conscience de l’urgence environnementale et de ses enjeux ?

En très résumé :

En détail (indispensable pour comprendre le résumé ci-dessus !)

Citations du programme qui répondent à la question

Depuis 1986, nous vivons au-dessus du seuil de renouvellement naturel de la planète. Si tout le monde consommait comme un Européen moyen, il faudrait 4,7 planètes pour subvenir aux besoins de toute la population alors que la moyenne africaine n’est que de 1,4 planète. Nous devons favoriser la transition de notre économie pour rendre celle-ci plus respectueuse de l’environnement et garantir la préservation de la qualité de notre cadre de vie, mais également faire de cette transition une opportunité pour favoriser l’émergence de nouveaux secteurs d’activités et de créer de nombreux emplois.

Commentaire d’IEW

La description des limites de notre planète et de notre surconsommation de ressources est un point essentiel de l’enjeu environnemental. Le principe est bien pris en compte par le cdH mais ne débouche pas vers une urgence à agir. Notons cependant que la moyenne de l’empreinte écologique africaine ne dépasse pas 1 planète (l’unité des rapports établis par le Global Footprint Network est le nombre d’hectares globaux par personne. 1,4gha/p est la moyenne africaine là où la limite - biocapacité de la planète- est de 1,8. La moyenne européenne est de 4,7gha/p).

Citations du programme qui répondent à la question

Les politiques menées ces dernières années ont permis de substantielles améliorations, par exemple sur les volumes d’eau épurés, sur la réduction des déchets ménagers et sur l’augmentation du tri sélectif. Néanmoins, les défis restent importants : la biodiversité poursuit sa dégradation (31 % des espèces animales et végétales sont menacées de disparition et 9 % ont déjà disparu), le taux de particules fines dans l’air reste trop important à certains endroits de Wallonie et de Bruxelles, les masses d’eau ne sont pas en bon état et globalement l’empreinte écologique reste environ 4 fois plus élevée que ce qui est soutenable à l’échelle planétaire. La ponction que l’on opère actuellement, dans les ressources minérales et biologiques, met en danger le patrimoine commun. La régression des ressources biologiques et leur exploitation intensive constituent, avec les changements climatiques, une des plus graves menaces actuelles pour l’humanité. Les deux phénomènes sont d’ailleurs liés, les changements climatiques générant des perturbations majeures pour la biodiversité (...).
 
Commentaire d’IEW

Les constats posés par Ecolo sont à la hauteur des enjeux environnementaux, tant locaux que globaux. La surconsommation des ressources est décrite et associé aux graves conséquences pour les sociétés humaines. L’urgence et les priorités d’actions n’en découlent cependant pas suffisamment.

Citations du programme qui répondent à la question

Les défis sont de nature sociale (montée des prix), environnementale (performance énergétique des bâtiments) et économique (booster le secteur de la construction). Une politique volontariste en matière de logement doit intégrer ces trois aspects.

Commentaire d’IEW

Le FDF associe les défis environnementaux au secteur du logement exclusivement, à la performance énergétique des bâtiments. La question de la surconsommation des ressources et l’urgence à agir n’apparaissent pas.

Citations du programme qui répondent à la question

Pour paraphraser la judicieuse formule « on ne peut créer un paradis social sur un désert économique », il est vrai qu’on ne pourra créer ni paradis social ni paradis économique sur un désert environnemental. Le défi à relever ensemble est le suivant : dans quelle mesure l’innovation technologique associée à l’esprit d’initiative, dans quelle mesure la Recherche scientifique couplée à l’économie de marché permettront à la fois d’assurer les besoins des sociétés humaines et de conjurer les déséquilibres environnementaux.C’est pourquoi le MR est résolument en faveur du développement technologique à créer dans des universités, des hautes écoles et ces centres de recherche orientés vers le développement économique. (...) L’état de l’environnement est globalement satisfaisant mais de nombreux progrès sont à faire dans quantité de domaines (...).

Commentaire d’IEW

Le MR exprime le défi sous forme de question pour « conjurer les déséquilibres environnementaux » sans en décrire les enjeux.IEW conteste que l’état de l’environnement soit globalement satisfaisant.

Citations du programme qui répondent à la question

a protection de l’environnement et du climat sont des enjeux majeurs pour le PS, car ils influencent directement notre qualité de vie, aujourd’hui et pour les générations futures. C’est de plus une question fondamentalement sociale, car ce sont souvent les personnes les plus vulnérables qui souffrent le plus des dégradations de l’environnement. (...)Dans ce cadre, les principaux enjeux sont le réchauffement
climatique, la qualité de l’air, la biodiversité et la nature, les déchets, les normes de produits et leur impact sur la santé et l’environnement, la gestion des sols et de l’eau, et la lutte contre les inondations.

Commentaire d’IEW

Le caractère urgent n’apparait pas dans la description de l’enjeu environnemental par le PS, ni son niveau de gravité.

Citations du programme qui répondent à la question

Si l’on veut pouvoir réduire de 95 % les émissions de CO2 d’ici 2050 dans les pays industrialisés, comme le préconisent les experts de l’IPCC, il faut un profond changement en matière d’investissements, d’économies et d’efficacité énergétique. Le plafond d’émissions visé dans la Stratégie 2020 est insuffisant, si l’on veut maintenir à un maximum de 2 °C le réchauffement climatique.

Commentaire d’IEW

Le constat est clairement posé en matière de climat, et le défi lié à un enjeu global.

Vous pouvez retrouver l’analyse par IEW de la prise en compte d’autres questions environnementales dans les programmes de partis soit en consultant les 9 autres articles de cette niews (vous bénéficierez dans ce cas d’une mise en contexte de la mesure), soit à partir du communiqué de presse est disponible ici.