La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
La gestion mondiale des produits chimiques en discussion à Stockholm
Valérie Xhonneux  •  13 mars 2018  •  Santé environnement  •  Polluants chimiques

-
Bruxelles, le 13 mars 2018 - Une réunion intergouvernementale mondiale débute aujourd’hui à Stockholm, en Suède, visant à contribuer au processus d’élaboration d’une approche stratégique pour la gestion internationale des produits chimiques (SAICM) et d’un nouveau cadre après 2020 [1].

Les associations de protection de la santé et de l’environnement, par le biais de L’Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL), appellent les délégués européens à promouvoir un cadre international ambitieux au-delà de 2020, sur la base de leur engagement à publier la Stratégie européenne pour un environnement non toxique d’ici 2018 [2]. La publication d’une telle stratégie ferait de l’Europe un chef de file dans les discussions sur la SAICM et inspirerait des progrès bien nécessaires en matière de gestion sure des produits chimiques.

Depuis sa création, le principal objectif du processus SAICM a été de réduire au maximum les impacts négatifs des produits chimiques sur l’environnement et la santé humaine d’ici 2020. Malheureusement, les données sur la pollution chimique environnementale continuent de s’accumuler et les gouvernements ne seront probablement pas en mesure d’atteindre l’objectif fixé pour 2020. Dans ce contexte, la réunion d’aujourd’hui est essentielle pour définir à la fois le rôle de l’Europe dans la mise en œuvre du cadre actuel et sa position sur l’avenir du cadre au-delà de 2020.

La publication d’une stratégie européenne pour un environnement non toxique est l’un des engagements du septième plan d’action européen (PAE), attendu pour la fin de 2018. Une telle stratégie permettrait d’obtenir des résultats significatifs en matière de santé environnementale en Europe et pourrait également renforcer les capacités européennes à se profiler comme leader de ces enjeux sur la scène internationale.

Genon K. Jensen, directrice exécutive de HEAL, a déclaré : « Un plan d’action ambitieux pour la SAICM au-delà de 2020 est essentiel si nous voulons protéger les générations actuelles et futures des effets néfastes sur la santé et des maladies causées par les produits chimiques toxiques. La stratégie pour un environnement non toxique a le potentiel d’inspirer des actions à l’échelle mondiale afin de réduire l’exposition humaine, ouvrant la voie à la gestion des produits chimiques et à la substitution innovante. »

Les impacts sociétaux de l’exposition humaine aux produits chimiques sont de plus en plus clairement mis en évidence. Une étude récente a souligné que les coûts sanitaires et économiques d’une exposition évitable aux polluants chimiques pourraient représenter au moins 10% du PIB mondial [3], tandis que le fardeau économique des maladies liées aux perturbateurs endocriniens dans l’UE est estimé coûter au moins 163 milliards d’euros chaque année [4].

« Une vision globale sur les produits chimiques et les alternatives plus sûres doit placer la protection santé comme point de départ, et non comme objectif de seconde ligne, si nous voulons sérieusement réduire non seulement les décès, mais aussi les maladies et protéger nos ressources naturelles. Les acteurs de la santé publique, les professionnels et les chercheurs acquièrent de plus en plus de connaissances et de compétences les amenant à préconiser une réduction des expositions et de visibiliser les coûts cachés de la contamination chimique pour la santé » conclu Genon Jensen.


[1La deuxième réunion du Processus intersessionnel sur la SAICM et la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets au-delà de 2020 se tiendra à Stockholm, en Suède, du 13 au 15 mars et constitue un élément essentiel pour façonner l’avenir du cadre au-delà de 2020.
Les informations détaillées sur ce meeting sont disponibles ici : http://www.saicm.org/Beyond2020/IntersessionalProcess/SecondIntersessionalmeeting/tabid/6193/language/en-US/Default.aspx ; http://www.saicm.org/Home/tabid/5410/language/en-US/Default.aspx

[4Burden of Disease and Costs of Exposure to Endocrine-Disrupting Chemicals in the European Union : an updated analysis, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27003928



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens