La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
La ruralité se projette dans le futur
Hélène Ancion  •  29 janvier 2015  •  Aménagement du territoire

-
« Je me demande bien comment seront nos campagnes en 2040 ? » se demande une poule. Sa copine lui répond « Nous, on ne le verra pas… mais bien les poussins des poussins des poussins de nos poussins… » Ce gag illustre à très juste titre le carnet publié par le Réseau wallon de Développement Rural, « Les territoires ruraux wallons en 2040 ». Une ponte après l’autre, ils vont se transformer jusqu’à, à certains endroits, devenir méconnaissables. Vous en doutez ? Pensez à tous les changements, notamment immobiliers, dont vous avez personnellement été témoins depuis 25 ans !

Il y a 25 ans, des tendances étaient à l’œuvre, elles ont travaillé les espaces ruraux pour leur donner la forme qu’on leur connaît aujourd’hui. Ces tendances, repérables à l’époque par des yeux attentifs, continuent d’orienter le devenir de nos campagnes ; elles sont parfois devenues très visibles.

Pour cerner ces tendances et toutes celles qui s’y sont ajoutées ou substituées, pour envisager leurs effets dans 25 autres années, et ainsi appréhender au mieux les défis de la ruralité de demain, le Réseau wallon de Développement Rural a mené un exercice de prospective avec ses membres, des acteurs de tous bords qui avaient pour consigne de ne pas chercher le consensus. Les résultats ont été publiés voici pile un an, dans un petit ouvrage qui a gardé toute sa fraîcheur et son utilité : « Les territoires ruraux wallons en 2040 », Carnet n°3 du Réseau wallon de Développement Rural. L’exercice prospectif a aussi fait l’objet du n°15 de « Ruralités », un périodique trimestriel publié par le RWDR.

Un apprentissage qui nous rend à la fois plus réalistes et plus compétents pour agir

L’objectif de cet exercice, qui s’est déroulé entre juin 2012 et juillet 2013, est triple :
- Préciser les enjeux majeurs que devront relever les territoires ruraux wallons demain et déterminer comment s’y préparer.
- Contribuer au positionnement des territoires ruraux sur les grands chantiers wallons (actualisation du Schéma de Développement de l’Espace Régional, noyaux d’habitat ou territoires centraux, etc.) et augmenter la prise en compte de la ruralité dans les réflexions en cours.
- Permettre une participation proactive du RwDR aux travaux de préparation du Programme wallon de Développement Rural 2014-2020 (l’avis du CWEDD sur ce programme, en avril 2014).

Histoire de vous mettre l’eau à la bouche, voici les illustrations correspondant aux quatre scénarios globaux issus de la réflexion du groupe de travail. Pour accéder à une image plus précise, cliquez sur la légende !


Scénario A - La campagne absorbée : sur-urbanisation


Scénario B – La campagne du marché écologique


Scénario C – La campagne des filières productives


Scénario D – La campagne de la sobriété – scénario de rupture

Les participants au travail de prospective ont identifié une série de thématiques qui leur paraissaient déterminantes pour le devenir des espaces ruraux wallons : démographie, logement, agriculture, énergie, emploi, ressources naturelles, sans oublier la mobilité. Ils ont pu s’appuyer sur des statistiques, avis d’experts et résultats d’études mais ils étaient surtout invités à mobiliser leur propre connaissance du monde rural pour construire des futurs possibles. Analyser les conséquences probables des tendances lourdes leur a permis de comprendre ce sur quoi il était (et est) encore possible d’agir.

Quelques images valant mieux qu’un long discours, voici une sélection de quatre dessins humoristiques proposé par le bureau Synthèse pour illustrer les risques que le groupe de travail a associés à chaque scénario.

1. Gag illustrant les réactions au scénario global A, « La campagne absorbée : sur-urbanisation »

« Hotspot : des réserves naturelles… pas très naturelles », page 17.

2. Gag illustrant les réactions au scénario global B, « La campagne du marché écologique »

« Les autoroutes accueilleront les cyclistes ! », page 21.

3. Gag illustrant les réactions au scénario global C, « La campagne des filières productives »

« Après les OGM, les territoires génétiquement modifiés ! », page 24.

4. Gag illustrant les réactions au scénario global D, « La campagne de la sobriété – scénario de rupture »

« Bienvenue à Boboland », page 29.

Et enfin, mon dessin préféré, un clin d’œil aux Commissions Communales d’Aménagement du Territoire et de Mobilité, ou CCATM, extrait de la présentation générale du carnet (page 9) :

Le risque, dans ce cas précis, n’est pas que la CCATM ait trop de travail (scénarios C et D), mais plutôt qu’elle n’en ait presque plus (scénario A et B) ! La charge de travail d’une commission peut en effet servir d’indicateur quant au sérieux accordé à la participation citoyenne.

Humour, variété des pistes de réflexion, vocabulaire clair, ce Carnet n°3 a de grandes qualités, dont celle de faire le pont entre les différents intérêts et les différents acteurs impliqués dans le monde rural. Puisque nous sommes en début d’année, je formule une bonne résolution : veiller à ce que cet exercice de prospective soit pris en compte, notamment lorsque le Schéma de Développement de l’Espace Régional sera à nouveau sur le métier.

En savoir plus :
Pour télécharger gratuitement le Carnet du Réseau n°3 de janvier 2014 « Les territoires ruraux wallon en 2040 » : http://fr.calameo.com/read/0015609790233bee59be1




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens