La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Lima, c’est fini... En 2015, il faudra deux accords pour le climat !
14 décembre 2014  •  Climat / changements climatiques / Effet de serre

-

Tôt ce dimanche 14 décembre s’est clôturée à Lima, Pérou, la 20ième conférence des Nations Unies pour le climat. Un ensemble de décisions, l’ « Appel à l’action climatique de Lima », posant les jalons du futur accord mondial pour le climat a été adopté mais le chemin sera encore long en 2015 !
Au niveau intra-belge aussi, un accord devra être conclu en 2015, pour la répartition des objectifs énergétiques et climatiques des Régions et du fédéral !

« A Lima, le consensus final démontre des ambitions environnementales, financières vis-à-vis des pays vulnérables et sociales pour les travailleurs minimalistes » analysent les membres de la Plateforme Justice Climatique [1].
L’ « Appel à l’action climatique de Lima » faillit ainsi à prendre des actions concrètes sur :

  • l’ambition environnementale : il reste une référence à la nécessité de limiter le réchauffement à 1,5°C mais il y a peu de directives claires sur ce que les pays vont devoir mettre sur la table l’année prochaine pour parvenir à un nouvel accord pour le climat. En particulier, la comparaison et l’analyse des engagements nationaux par rapport à ce que la science exige ont été affaiblis. L’ambition environnementale d’ici 2020, c’est-à-dire les efforts pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à l’entrée en vigueur du nouvel accord, n’ont pas été traduits dans un plan d’action concret ;
  • la transition juste et la demande d’inscrire dans les textes la nécessité de protéger les travailleurs dans la transition vers une société bas carbone est restée lettre morte ;
  • le financement climat : si un peu plus de 10 milliards de dollars ont été promis au Fonds Vert pour le Climat, on est encore très loin des 100 milliards de dollars que les pays développés se sont engagés à mobiliser annuellement à l’horizon 2020 pour l’atténuation et de l’adaptation des plus vulnérables aux changements climatiques ! Il n’y a toujours aucune visibilité quant à la trajectoire qui permettra d’atteindre cet engagement.

Au niveau belge, « la décision du gouvernement fédéral, survenue cette semaine, de supprimer le Fonds Kyoto (qui finance le Service climat de l’administration fédérale) met en péril l’avenir des fonctionnaires comme de l’expertise consolidée depuis 20 ans et encore démontrée lors de cette conférence climat. Le gouvernement fédéral doit assurer un financement pérenne de son administration climat ! » exigent les membres de la Plateforme Justice Climatique.

Par ailleurs, avec l’annonce in extremis de sa contribution au Fonds Vert pour le Climat, « la Belgique a sauvé son honneur mais nos mélodrames internes ne nous auront pas aidé à nous démarquer positivement. » La Ministre bruxelloise Céline Frémault, seule présente à Lima, l’a bien compris, et a démontré sa volonté de parler avec tout le monde.
Et les organisations de la Plateforme Justice Climatique de conclure : « L’accord intra-belge est attendu depuis 2008, il est urgent que les Régions et le fédéral se répartissent les engagements climatiques ! »

Une analyse plus complète sera élaborée par la Plateforme Justice Climatique début 2015.


[1La Plateforme Justice Climatique est une plateforme politique fédérale belge coordonnée par le CNCD-11.11.11 et son homologue néerlandophone 11.11.11, composée des ONG et mouvements environnementaux (dont Inter-Environnement Wallonie), de solidarité internationale et des syndicats.



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens