La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Malmedy Sud Ensemble : une démarche citoyenne constructive au service de l’intérêt collectif
1er septembre 2009  •  Aménagement du territoire  •  Lotissement / Quartier durable

La bonne gouvernance et la participation citoyenne figurent parmi les points d’orgue de la nouvelle Déclaration de Politique Régionale qui mise notamment sur le développement d’une stratégie globale, transversale et rationnelle de l’aménagement du territoire, en collaboration avec tous les acteurs concernés. Du côté de la base citoyenne, on voit émerger de plus en plus de collectifs locaux qui se mobilisent en faveur d’un développement durable et concerté de leur cadre de vie. En voici un exemple concret qui ne manque pas d’intérêt…

Voir plus loin que le fond de son jardin

L’association Malmedy Sud Ensemble (MSE) a été créée en mai 2008 par un groupe d’habitants qui, partageant une série de préoccupations liées à l’évolution de leur quartier et de leur ville, souhaitaient s’impliquer activement dans la gestion urbanistique de leur territoire. Après avoir consulté 300 ménages voisins sur une série de sujets tels que le projet de contournement routier de la ville, le futur RAVEL, l’affectation de bâtiments industriels désaffectés, les projets immobiliers en cours, l’état des routes, la mobilité, la sécurité, etc., le petit groupe de départ, bientôt rejoint par d’autres riverains enthousiastes, ne tarda pas à se constituer en ASBL afin de poursuivre son action.

La démarche de MSE consiste à défendre le cadre de vie des habitants de Malmedy, à promouvoir un développement durable du territoire communal et à poser les bases d’une réflexion citoyenne en faveur d’une « organisation urbanistique harmonieuse concertée ». Pour y parvenir, l’association recourt tant au lobby auprès des autorités locales qu’à la mobilisation citoyenne.

Plus précisément, l’association plaide pour une urbanisation responsable, cohérente et planifiée de l’ensemble du territoire communal où l’arbitraire et le cas par cas n’ont plus leur place ; « l’intérêt général doit retrouver droit de cité afin d’offrir à tous un cadre de vie agréable », précise Robert Justin, président de l’association. Pour ce faire, les membres de MSE souhaitent susciter, au sein du pouvoir local, une réflexion globale en matière de développement durable, principalement dans les matières traitant de l’urbanisme et de la mobilité, deux éléments indissociables devant, selon eux, être abordés conjointement.

Faire entendre la voix de la population

Pour l’association, la préoccupation environnementale touche et concerne tous les citoyens et fait apparaître de plus en plus un besoin de rapprochement entre ces derniers, les acteurs socio-économiques, les scientifiques et le monde politique. Comme le souligne Robert Justin, « les autorités locales, premier niveau de pouvoir proche du citoyen, doivent favoriser et encourager les lieux d’échange entre les divers acteurs de l’environnement ». Un souhait également relayé dans la nouvelle DPR qui, dans son chapitre traitant de la gouvernance, énonce les objectifs suivants : « Le Gouvernement entend faciliter l’organisation de consultations populaires communales. Les autres modes d’expression des citoyens (comités de quartiers, associations d’utilisateurs, etc.) doivent également faire l’objet d’une attention des pouvoirs publics ».

Concrètement, les membres de MSE ont suggéré à la commune de mettre en place une consultation automatique de la population pour tout projet de construction pouvant mener à discussion. Car la méthodologie de travail suivie par MSE repose d’une part sur une démarche positive basée sur l’observation, l’écoute, la consultation et la réflexion, et d’autre part sur une critique constructive suivie immédiatement de propositions concrètes.

Ainsi, dans le cadre d’un projet de lotissement qui l’oppose actuellement à la commune, l’association vient par exemple de proposer au Collège d’attendre la finalisation du plan de mobilité actuellement en cours de réalisation, afin de solutionner en amont les problèmes liés à l’augmentation importante de trafic que pourrait générer ce type de construction. En outre, l’association encourage la commune à autoriser des lotissements favorisant la qualité de la vie plutôt que des projets inappropriés, qui ne répondent qu’à la logique de rentabilité du promoteur. « Ces projets de grande ampleur augurent d’un aménagement du territoire qui ne tient pas compte d’éléments connexes importants tels la mobilité, la sécurité routière, le respect du bâti environnant, la protection de la nature, etc., et surtout sans vision à moyen et long terme du développement futur des nombreuses zones urbanisables proches », affirme Robert Justin. Et ce dernier d’enchaîner : « nous sommes tout à fait favorables aux nouveaux projets de construction du moment qu’ils intègrent l’ensemble des critères du développement durable et qu’ils ne portent pas atteinte au cadre de vie ». Par exemple, il est indispensable, pour les membres de l’association, d’offrir l’accès à la propriété et à la location au plus grand nombre et de favoriser la mixité sociale. Ils sont à cet effet totalement favorables à la mise sur pied de partenariats public-privé qui offrent de nombreuses possibilités en la matière.
Enfin, l’association insiste régulièrement auprès des politiques locaux pour qu’ils dotent la commune d’outils d’urbanisation. Elle souhaite notamment que le Schéma de structure communal réalisé entre 1995 et 2001 soit actualisé et enfin mis en ½uvre.

Inciter les citoyens à devenir des acteurs de leur territoire

Afin d’impliquer le plus grand nombre d’habitants dans leur démarche, les membres de MSE réalisent un important travail d’information et de mobilisation citoyenne et tentent de développer un esprit de solidarité entre tous les riverains de la zone géographique d’action de l’ASBL. Plusieurs moyens sont mis en ½uvre pour sensibiliser la population aux enjeux locaux liés à l’aménagement du territoire : pétition, invitation à des réunions d’information, réalisation d’un site Internet, etc.

MSE voudrait étendre son action au reste de la ville en invitant d’autres comités de riverains à se joindre à leur démarche. L’objectif étant de réunir les habitants des différents quartiers de Malmedy et de les mobiliser autour de thèmes communs et d’une vision partagée du développement urbanistique. Une première réunion s’est tenue en mai 2009 et a débouché sur une série de projets dont la création d’un collectif et l’élaboration d’une charte associative afin d’établir une ligne de conduite commune pour les actions à mener dans le futur.

Une dynamique peu commune, qui balaie d’un trait la réputation de « nymbiste » si souvent attribuée aux collectifs de riverains engagés dans la défense de leur cadre de vie. Car c’est véritablement dans cette approche globale et transversale du développement territorial que réside la plus value de l’association MSE, qui se mobilise tant pour la défense des intérêts collectifs actuels que pour ceux des générations futures. Une démarche qui mérite d’être saluée et encouragée.

Pour plus d’informations : http://www.mse-asbl.be/




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens