La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
nIEWs spéciale (fin du) salon de l’automobile
29 janvier 2018

Salon de l’auto : le bilan d’IEW

542.566 visiteurs ont poussé la porte du Salon de l’auto, soit près de 1 personne sur 20 vivant en Belgique. La FEBIAC, organisateur de l’événement, le qualifie dès lors (et à juste titre) de « succès total ». Comme d’habitude, serait-on tenté de dire.

Nous allons, nous, faire une petit bilan de l’événement en publiant un numéro spécial de nIEWs dont le premier article est une lettre ouverte que nous avons adressé à sa Majesté le Roi, l’interrogeant sur les motivations à sa présence officielle à l’inauguration du Salon… (voir ci-dessous donc)

Le succès du salon s’explique en effet notamment par la « culture automobile » qu’entretient savamment l’industrie automobile, entre autres en sollicitant la présence de personnalités – dont le Roi - au Salon.
Ces engins démesurés, surpuissants, que sont devenues les voitures tuent plus de 3.500 personnes en Belgique chaque année. Des citoyens mobilisés ont décidé de rappeler cette vérité occultée en réalisant une opération de détournement de publicité automobile qui a été relayée par IEW (voir : La voiture tue… et aussi ici).

Succès du Salon aidant, le parc automobile belge augmentera en 2018, comme les années précédentes, d’environ 65.000 unités. Ce qui représente une file de 284 km de voitures parechoc contre parechoc, soit environ la distance Bastogne-Ostende. Les pouvoirs publics doivent consacrer d’importants budgets à la gestion des conséquences de cet afflux de voitures (occupation de l’espace public, congestion, pollution de l’air, émissions de gaz à effet de serre, …) – ce qui diminue d’autant leurs capacités à investir pour une mobilité durable. Pour dénoncer cette situation aberrante, IEW a publié une carte blanche appelant les pouvoirs publics à sortir de cette logique d’accumulation (voir : Salon de l’auto : l’impasse de la croissance).

Interpellation de sa Majesté le Roi, relais d’actions citoyennes, appel public à une réflexion pragmatique sur la croissance du parc automobile et rappel des pratiques révoltantes d’un secteur qui a largement fait la preuve de son amoralité (voir : Pour quelques euros de plus… L’industrie automobile cumule les scandales !) numéro spécial de notre infolettre au terme du Salon de l’automobile 2018.




 
Dans la même rubrique
Soutiens