La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Régulation des sangliers : une réponse insuffisante du Ministre Collin
28 novembre 2018

-
La Fédération Wallonne de l’Agriculture a manifesté ce jour pour une réduction drastique de la population des sangliers, responsables de dégâts aux cultures, aux pâtures, aux forêts et à la biodiversité. Elle était soutenue par les organisations agricoles du Nord du pays (Boerenbond et ABS) et par Inter-Environnement Wallonie. Une délégation réunissant ces différentes structures a été reçue par le Ministre René Collin.

Le bilan de cette rencontre est plus que mitigé. Lors de son intervention, le Ministre a rappelé les grandes lignes de son action passée pour la régulation des populations de sangliers ainsi que ce qui a été mis en place pour la gestion de la crise de la peste porcine africaine.

Pour la FWA et IEW, les mesures à caractère sanitaire, visant à gérer l’urgence, et celles visant à procéder de façon plus structurelle à une régulation des populations de sangliers doivent être traitées distinctement. Sur la régulation, qui était au cœur des raisons de notre présence de ce jour à Namur, les propositions formulées par le Ministre nous apparaissent insuffisantes et ne donnent aucune garantie de résultats.

Les propositions formulées par le Ministre sont :
- L’organisation de 3 journées collectives de chasse début 2019 ;
- L’éradication des sangliers au nord du sillon Sambre et Meuse ;
- L’autorisation du tir en plaine de jour comme de nuit ;
- L’interdiction du maintien de maïs et de miscanthus au-delà des dates de récoltes en bordure de zone boisée.

Le Ministre ambitionne une diminution de 50% de la population de sangliers pour mars 2020, assortie d’une évaluation en août 2019 et d’une augmentation de 30% des abattages par rapport à l’année précédente. En ce qui concerne le nourrissage artificiel du gibier, le Ministre a exclu toute interdiction pour l’heure, préférant proposer un table-ronde sur le sujet. Pour la FWA et IEW, l’heure n’est plus aux tergiversations mais à l’action, les nombreuses études scientifiques démontrant l’intérêt et l’urgence d’un arrêt du nourrissage sur l’ensemble de la Wallonie pour réduire les densités.

Pour la FWA et IEW, les mesures proposées par le Ministre sont donc nettement insatisfaisante :
- les objectifs fixés sont insuffisants : nous proposons de viser 80% de réduction des densités de sangliers ;
- il n’existe aucune garantie de résultats : nous demandons des moyens de coercition pour s’assurer de l’atteinte des objectifs ;
- la question cruciale du nourrissage doit être traitée sans délai.

Lors de son intervention, le Ministre a également très fortement plaidé pour que la communauté des chasseurs soit étroitement impliquée dans le processus de diminution des sangliers. A l’analyse de la discussion sur ce point, la Fédération Wallonne de l’Agriculture et Inter-Environnement Wallonie expriment leurs plus grands doutes quant à la faculté des chasseurs à régler le problème à eux seuls et sans coercition en raison de l’ampleur de la tâche.

En conclusion, la FWA et IEW attendent du Ministre une politique plus courageuse et responsable. Au-delà de la gestion de la crise de la PPA, une résolution des déséquilibres structurels est nécessaire. Il en va de l’avenir de nos terres et de nos forêts.

Contacts presse :
Yvan Hayez (Contact FWA), 0477/471.625
Lionel Delvaux (Contact IEW), 0497/766.011