La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Succès de l’appel à dons pour financer le recours en justice contre le prolongement des centrales de Doel 1 et 2
18 février 2016

La campagne citoyenne d’appel à dons « fermons les centrales / sloop de kerncentrales » initiée par Inter-Environnement Wallonie (IEW ) et Bond Beter Leefmilieu (BBL) rencontre un énorme succès. A peine deux semaines après son lancement, la somme de 13.300 euros a déjà été récoltée. "Cela dépasse nos prévisions les plus optimistes", a déclaré Christophe Schoune , Secrétaire général d’IEW. "C’est un signe explicite que les citoyens ne veulent plus d’énergie nucléaire".

Le Gouvernement belge, en décidant de prolonger de 10 ans les plus vieilles centrales du pays, fait montre d’une frilosité inacceptable à s’engager dans une politique énergétique axée sur les solutions d’avenir. Aussi, les fédérations environnementales belges ont-elles introduit un recours en justice devant la Cour constitutionnelle visant à annuler cette décision. Ils ont aussi appelé les citoyens à se joindre concrètement à leur action via www.fermonslescentrales.be / www.sloopdekerncentrales.be, un site leur proposant de participer financièrement à cette action en justice. « Quelques jours après le lancement de notre campagne de financement participatif, nous avions déjà atteint le montant espéré » se réjouit Christophe Schoune. Cet engouement est un signe tangible du ras-le-bol des belges vis à vis des choix énergétiques du Gouvernement fédéral et plus particulièrement de la gestion calamiteuse du dossier nucléaire.

« Les dons qui dépasseraient le montant de l’action en justice seront bien entendu consacrés aux actions visant à garantir la sécurité de la population face au risque nucléaire ainsi qu’à celles relatives à la sortie du nucléaire en Belgique dès 2025 » tient à préciser Christophe Schoune.

De nombreuses actions aussi dans les pays voisins

La légitimité de l’action d’IEW et BBL se trouve renforcée par d’autres actions en justice introduites tant pas des acteurs de la société civile belge et/ou d’entreprises énergiques que par des instances diverses de pays limitrophes. Ces actions visent notamment les centrales microfissurées de Tihange 2 et Doel 3.

Les fédérations environnementales s’engagent bien entendu à donner toute l’information relative à ce recours en justice et fur et à mesure de son déroulement. La procédure devrait aboutir fin de cette année.

Contacts presse :
- Christophe Schoune, Secrétaire général d’IEW, c.schoune@iew.be, +32 (0) 477 68 50 21 (FR)
- Sara Van Dyck, BBL, sara.van.dyck@bblv.be, +32 (0)485 92 31 12 (NL)

Plus d’informations :
Liens vers les sites internet de la campagne :
- www.fermonslescentrales.be (FR)
- www.sloopdekerncentrales.be (NL)