La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Un fonds pour l’environnement !
Christophe Schoune  •  27 novembre 2014

-

Fonds environnement.
Lors de sa séance du mois de novembre, le conseil d’administration de la fédération a décidé de créer une structure externe à la fédération, qui sera chargée de collecter et de redistribuer des fonds destinés à soutenir nos associations ou des projets portés par des associations. Cette décision fait suite à la volonté de la Fondation pour les générations futures (FGF) de faire un pas de côté dans ce projet pour lequel elle s’était profilée comme un partenaire naturel chargé tant de la collecte que de la redistribution future des fonds. D’ici au mois de février 2015, une étude juridique envisagera la meilleure forme d’organisation (asbl,...) susceptible de mettre en œuvre la collecte et la redistribution, sachant que la FGF reste preneuse d’un partenariat lié à la redistribution des moyens (organisation des jurys, appels à projets,...) récoltés par la fédération dans le cadre de ce projet de diversification des moyens à plusieurs étages (mécénat, marketing direct, crowdfunding,...). Le lancement du fonds est envisagé pour le printemps 2015. Il sera alimenté par le mécénat et le marketing direct si les tests en cours se révèlent concluants.

Création d’Enerbio.
Le conseil d’administration d’IEW a donné son feu vert de principe afin que la fédération devienne co-fondatrice d’Enerbio. Ce projet unique en son genre est porté par Frédéric Bourgois, ancien administrateur d’IEW, qui a obtenu des capitaux auprès de la société Xylowatt afin de créer une plate-forme consacrée à l’accompagnement et au montage de projets de valorisation énergétique de la biomasse. La particularité de cette plate-forme sera de rassembler, de façon équilibrée, des acteurs des trois piliers du développement durable. Enerbio constituera une interface entre le secteur industriel, le monde de la recherche, de l’économie sociale et le secteur associatif selon des modes de gouvernance établis dans une charte spécifique. C’est un projet pilote unique en son genre pour la fédération : en cas de succès, ce type de gouvernance pourrait servir de modèle pour d’autres thématiques ou filières. Nourrie par son positionnement sur l’usage limité de la biomasse dans les filières énergétiques, la fédération aura à cœur de pouvoir tester sa vision de la durabilité à l’aune des projets cautionnés par tous les acteurs de la plateforme. La société Xylowatt, IEW, SAW-B (Fédération d’économie sociale), l’UCL (unité du professeur Jeanmart) et le Cirad (Unité biomasse) sont pressentis en vue de co-fonder une "société anonyme à finalité sociale". Le CA d’IEW a validé le principe de l’adhésion à une telle plate-forme et de la prise d’une part à 1 euros. Toutefois, il a conditionné son feu vert définitif, dans le courant 2015, à un accord sur les statuts, qui devront entre autres garantir l’équité entre les partenaires et au financement du temps de travail consacré par la fédération à la mise sur pied de cet outil destiné à s’ouvrir aux pays du sud également.




 
Dans la même rubrique
Soutiens