La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Vers une économie circulaire ?
Jean Denis Ghysens  •  22 mai 2014  •  Entreprises

-

Depuis la révolution industrielle, l’essor économique et industriel de nos sociétés s’est fondé sur un modèle de production et de consommation linéaire :
extraire – produire – consommer – jeter.
Les pressions sur l’environnement (au cours du 20ème siècle, le monde a multiplié sa consommation de combustibles fossiles par 12 et l’extraction de ressources matérielles par 34), l’épuisement des ressources naturelles (eau, sol, minerais, etc.), la croissance attendue de la population mondiale (+ 30% d’ici 2050, pour atteindre milliards 9,6 de personnes), le réchauffement climatique prouvent qu’en dépit des innovations technologiques, ce modèle de développement n’est plus soutenable. Il ne s’agit donc plus de tenter de pallier aux conséquences négatives de notre système productif mais de réinventer un nouveau modèle de développement, créateur de valeur économique, sociale et environnementale. Pour certains, ce nouveau paradigme économique porte le nom d’économie circulaire. La fondation Ellen MacArthur la définit comme « un modèle industriel qui se veut par définition “réparateur” ou “régénérant”. Il substitue le concept de “fin de vie” par celui de “réparation” ou de “compensation”, il tend vers l’utilisation d’énergies renouvelables, cherche à éliminer les produits chimiques toxiques en favorisant une conception plus élaborée des produits, des matériaux, des systèmes, et plus généralement innove en matière de “business models » [1]. Ce changement de paradigme économique n’est pas une utopie et la réussite de certains projets menés en Région wallonne, compatibles avec les principes du développement durable montre qu’il est possible de créer plus de prospérité tout en créant plus d’emplois. Ainsi, le pôle de compétitivité Greenwin, dédié à l’économie verte et au développement durable, représente 18% des emplois créés par les 6 pôles de compétitivité alors qu’il est le plus récent et qu’il bénéficie du plus faible budget de l’ensemble des pôles (6 % du total).

Analysons maintenant les réponses des partis politiques à la question que nous leur avons proposée :

Le parti avance-t-il le développement d’un modèle économique fondé sur les principes de l’économie circulaire ?

En très résumé :

En détail (indispensable pour comprendre le résumé ci-dessus !)

Citations du programme qui répondent à la question

Le cdH propose de développer de nouveaux modes de consommation et favoriser l’économie circulaire (…) en :
- favorisant l’émergence de réseaux d’entreprises, en établissant une mise en valeur de leurs déchets et en identifiant des cycles de production permettant que les résidus d’une entreprise puissent devenir une ressource pour une autre qui favorise leur réutilisation ;

- mettant en oeuvre un plan d’actions « ecosuffisance » visant à permettre une satisfaction des besoins par une utilisation moindre de ressources et de produits, et qui analyse la manière dont les services de prêt, les activités de leasing, etc., peuvent être stimulés. Il faut encourager le développement d’entreprises de services qui facturent l’utilisation de produits. Ces nouveaux types de services se substitueraient à la vente de produits.

Commentaire d’IEW

Le cdH voit en l’économie circulaire un nouveau mode de développement économique, soutenable pour notre société. Il n’en fait cependant pas l’axe central de sa politique économique et ne se repose pas sur le soutien à l’économie wallonne que constituent notamment les pôles de compétitivité.

Citations du programme qui répondent à la question

Ecolo propose dès lors que les gouvernements fédéral et régionaux poursuivent une stratégie de soutien à l’économie circulaire, sur bases des expériences réalisées et en adaptant certaines législations existantes (écoconception, réutilisation des déchets, etc.). L’objectif majeur de l’économie circulaire est d’optimiser les flux d’énergie et de matières pour utiliser efficacement le minimum de ressources et réduire la production de déchets, tout en relocalisant une partie de l’économie.

Ecolo propose que les gouvernements favorisent l’essor de l’économie circulaire, notamment en s’appuyant sur la méthode des Alliances Emploi-Environnement en s’assurant de la conscientisation, du soutien et des engagements des partenaires des secteurs publics, privés et non-marchand envers ces pratiques à plus-value sociale et environnementale.
 
Commentaire d’IEW

Ecolo fait de la transition de notre économie et donc du développement d’un nouveau modèle économique fondé sur les principes de l’économie circulaire une de ses priorités.
Il propose d’appliquer une stratégie globale « cradle to cradle » à l’ensemble de notre tissu économique.

Citations du programme qui répondent à la question

néant

Commentaire d’IEW

Le FDF ne fait aucunement mention de la nécessité d’un changement de notre mode de développement économique, ni de la pression environnementale de notre modèle économique linéaire. Ne partageant pas ces constats, il n’en tire aucune proposition.

Citations du programme qui répondent à la question

Par ailleurs, en Région wallonne, le développement économique passera immanquablement par une prise en compte permanente des principes de développement durable. Opposer environnement et économie n’a aucun sens. Au contraire, seule leur complémentarité permettra à notre "planète bleue" d’offrir le cadre de vie apte à développer l’épanouissement de chacun. Appeler à l’émergence d’une "économie verte" n’est pas un slogan mais un devoir et une chance à saisir.


Commentaire d’IEW

Le MR ne fait aucune proposition quant au nécessaire changement de notre mode de développement économique linéaire vers une économie circulaire. Le sujet est abordé tel un slogan appelant à l’émergence d’une économie verte sans définir ce concept et sans proposer de mesure concrète pour son application.

Citations du programme qui répondent à la question

Le PS veut développer une stratégie d’élargissement consistant à intégrer toutes les composantes de l’innovation qu’elles soient technologiques ou non technologiques en soutenant l’éco-innovation et l’économie circulaire telle l’intégration du cycle de vie des produits au niveau de leur conception.

(…) promouvoir une approche circulaire de l’économie (…) qui vise à faire émerger des solutions innovantes pour permettre de découpler la croissance économique de l’augmentation de la consommation des ressources en privilégiant, par exemple, l’utilisation conjointe de flux de matières et d’énergie entre entreprises, et la mutualisation de biens et de services.

Commentaire d’IEW

Le PS fait de l’économie circulaire un modèle de développement de l’économie belge et rejoint ainsi la demande d’IEW de faire évoluer le tissu industriel vers un modèle d’économie circulaire viable à long terme. Le parti ne limite pas ses propositions à une approche fondée uniquement sur les déchets et porte une réflexion globale « cradle to cradle » sur l’avenir de notre développement économique.

Citations du programme qui répondent à la question

néant

Commentaire d’IEW

Le PTB-GO n’émet aucune proposition quant au passage à un modèle économique circulaire. Le seul lien fait par ce parti entre économie et environnement est lié à la transition d’une économie fondée sur les énergies fossiles vers les énergies renouvelables.

Vous pouvez retrouver l’analyse par IEW de la prise en compte d’autres questions environnementales dans les programmes de partis soit en consultant les 9 autres articles de cette niews (vous bénéficierez dans ce cas d’une mise en contexte de la mesure), soit à partir du communiqué de presse disponible ici.


[1Fondation Elle MacArthur (2013), « Vers une économie circulaire. Note de synthèse », Ellen MacArthur Foundation.



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens