La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Work in progress, épisode 3
Véronique Hollander  •  19 février 2015

-

Fédération
Mobilité et Aménagement du territoire
Énergie - Économie
Nature - Agriculture - Ressources - Santé

Fédération

Décret financement des associations
Le 5 février dernier, IEW organisait deux réunions d’information au sujet du décret de reconnaissance et de subventionnement des associations environnementales entré en vigueur ce 1er janvier. L’objectif de ces réunions était notamment de vous donner l’information nécessaire pour remplir votre demande de reconnaissance laquelle, pour rappel, doit être envoyée à l’administration pour le 31 mars au plus tard.

Que vous ayez participé ou non l’une de ces réunions, voici le retroplanning et le soutien que la Fédération propose à ses associations :
La Fédération se propose de rentrer tous les dossiers de reconnaissance de ses associations membres, vous avez donc deux possibilités :

  • vous souhaitez rentrer votre dossier vous-même, vous devez le faire pour le 31 mars par mailet par voie postale : SPW – Direction générale Agriculture, Ressources naturelles et Environnement (DGO3)-Département du Développement-Guichet unique DRSAE-Ilot St Luc, Chaussée de Louvain, 14-5000 NAMUR + nous informer par mail à v.hollander@iew.be que votre dossier est rentré auprès de l’administration ;
  • vous souhaitez rentrer votre dossier via IEW, vous nous le communiquez par mail à pour le mardi 24 mars 2015 au plus tard.
    La Fédération vous propose également un soutien pour compléter votre dossier de reconnaissance : écriture, compréhension, élagage... toutes les demandes de soutien doivent nous parvenir pour le vendredi 20 février au plus tard en téléphonant à Véronique au 081 390 780. Vous pouvez la contacter si vous avez des doutes en ce qui concerne vos possibilités d’entrer dans le cadre du décret.

Pour rappel toujours, si ce n’est déjà fait, pourriez-vous informer Véronique si votre association rentre ou non un dossier de reconnaissance ET si vous le rentrez via IEW ou directement à l’administration. Merci d’avance pour votre réponse.

Réunions d’informations préalables : les RIP de leurs petits noms

Vous trouvez toutes les annonces de RIP sur notre site. Nous vous encourageons à les consulter régulièrement, elles sont mises à jour dès que nous avons les informations nécessaires.

Cas locaux
La fédération vous propose soutien et accompagnement dans le cadre de vos cas locaux. Pour, par exemple, vous aider à explorer le fond d’un dossier et ses impacts environnementaux, répondre à une enquête publique, vous accompagner dans la mobilisation citoyenne ou la stratégie politique… bref du « sur mesure » en fonction de vos besoins, de nos connaissances et de nos compétences.
Nous tenterons également de tirer des leçons de ces différentes réalités de terrain et nous proposerons des rencontres entre les différentes associations pour que, collectivement, nous fassions des propositions qui pourraient améliorer le cadre législatif ou sa mise en œuvre. Vous pouvez contacter directement notre secrétariat au 081 390 750.

JOKER toujours à votre service
Vous souhaitez un soutien en gestion de projet, une formation « aux freins et leviers aux changements d’attitudes », un soutien à la compréhension d’enjeux environnementaux, à l’évaluation de projets… prenez contact avec Véronique (v.hollander@iew.be). C’est un service gratuit pour nos membres.
NOUVEAU  : « cibler son public »… Toutes les informations ici.

Mobilité et Aménagement du territoire

Le bruit du trafic tue !
Le bruit est omniprésent dans nos sociétés et la perception que nous en avons est souvent erronée. D’une part, nous identifions mal les principales sources de bruit. D’autre part, nous en sous-estimons grandement les effets néfastes sur la santé. Le trafic routier est la principale source de bruit environnemental et cause, à ce titre, environ 90% des 10.000 décès prématurés induits chaque année en Europe par le bruit environnemental. Le tour de la question, sur base du dernier rapport de l’Agence européenne de l’Environnement, ici.

Le CoDT, adopté en première lecture, avis d’IEW demandé !
Un feuilleton qui tire en longueur, en effet, depuis 2009 et le lancement de l’évaluation de feu CWATUPe, la Fédération Inter-Environnement Wallonie suit le processus de révision du Code de l’Aménagement du territoire wallon. Ce processus peu linéaire a atteint le jeudi 22 janvier un nouveau palier. Le Gouvernement wallon a en effet alors adopté en 1ère lecture le nouveau projet de décret CoDT. Si le CoDt d’avril 2014 n’est pas remisé, il est néanmoins fortement retoqué. Dans ce contexte, et pour pouvoir au mieux défendre les sujets environnementaux, la Fédération a réuni le mardi 17 février au soir ses associations pour préciser ses idées sur le nouveau décret CoDT. A côté des avis du CWEDD, de la CRAT, de l’Union des Villes et Communes (UVCW), est donc attendu l’avis d’IEW.
Et la suite ? En parallèle au parcours procédural du décret, les arrêtés sont également en préparation. Des formations seront mises sur pied par le Cabinet et l’Administration pendant l’été. Leur contenu exact dépendra évidemment de l’évolution des textes, après le passage devant les parlementaires. IEW sera associée à la conception et à la diffusion de ces formations. Elles devront être fin prêtes pour la rentrée, de façon à former les agents de terrains, les élus, les membres de CCATM à temps pour le 1er octobre, date prévue pour l’entrée en vigueur du Code.
Quant au SDER, Schéma de Développement de l’Espace Régional, il est lui aussi entré au garage pour révision intense, avec sortie prévue à la fin 2015. Un scoop : le Gouvernement prévoit de changer son nom pour "Schéma de Développement du Territoire".

On a besoin de vous et de vos réseaux !
Pour un meilleur service ferroviaire, soutenez le projet de Céline et Juliette, deux façons de partiquer :

Énergie - Économie

Primes énergie-logement
Le gouvernement wallon a adopté jeudi dernier une réforme en demi-teinte du système de primes « énergie-logement ». Si la volonté de recentrer ces primes sur les classes moyennes et les ménages précaires est un pas dans la bonne direction, la confirmation de la réduction de 25 millions d’euros de l’enveloppe budgétaire consacrée à cette politique est regrettable. Ce choix limite fortement l’ambition d’une réduction structurelle de la consommation d’énergie dans le logement wallon et s’avère contre-productif tant du point de vue environnemental que socio-économique. Pour en savoir plus, lisez l’article de Jean-Denis consacré au sujet

Retour Workshop Bioénergies – 12 février 2015, Bruxelles
Beau succès pour le workshop consacré aux bioénergies organisé par IEW en collaboration avec le Bureau Européen de l’Environnement et BirdLife Europe. Plus de 45 personnes ont participé à cette journée avec une belle diversité dans les secteurs représentés.
En marge des discussions wallonnes sur le bois énergie et une future stratégie wallonne biomasse énergie (nous reviendrons sur ce sujet dans les prochaines semaines), IEW souhaitait remettre en lumière les limites inhérentes à une utilisation accrue des bioénergies dans un mix énergétique dont la proportion de renouvelables ne fera qu’augmenter. L’objectif du workshop était de mettre en garde quant aux politiques européennes de développement et de promotion des bioénergies qui reposeraient sur des hypothèses tronquées (la neutralité carbone) et la non-prise en compte d’impacts environnementaux et sociaux (changements d’affectation des sols indirects – ILUC). Ce workshop a pu s’enrichir de l’intervention d’ONG américaines témoignant des conséquences sur les forêts du Sud-Est américain de la demande européenne en bois énergie, principalement des pellets dont la Belgique est un gros consommateur. Témoignage qui a suscité un beau débat avec le principal producteur d’électricité du pays… Différents stakeholders ont pu s’exprimer l’après-midi dans un panel comportant des utilisateurs de biomasse matière (papier, panneaux), utilisateurs de bois énergie ou encore de organismes de certification forestière. L’objectif étant d’entendre leurs préoccupations, les stratégies qu’ils mettent en œuvre et leur vision à plus long terme.
La complexité des enjeux liés à la biomasse (pas seulement à usage énergétique) s’est illustrée à travers les bons échanges entre participants et un débat assez riche. Le secteur environnemental est parfois accusé de « condamner » une solution qui fera partie de notre approvisionnement énergétique. Si les environnementalistes doivent remplir leur rôle de vigilance et de lobby contre des pratiques non durables, ils œuvrent aussi à la promotion de bioénergies durables. Une action qui n’est sans doute pas assez affirmée aux yeux des acteurs du renouvelable. Loin des positions dogmatiques et d’un rejet de la biomasse énergie, les différents acteurs étaient réunis autour d’un même objectif : celui d’une durabilité forte et d’une utilisation efficiente d’une ressource qui leur est précieuse, quels que soit leurs positions et intérêts.
Le compte-rendu de la journée et les présentations des intervenants sont disponibles sur le site www.iew.be

Nature - Agriculture - Ressources - Santé

"Défi Alimentation durable : quels enseignements tirer... et exploiter ?" ce 27 février à Namur : rejoignez-nous !
Le Défi Alimentation Durable, mené conjointement par IEW et Espace Environnement, visait à voir comment des ménages, bénéficiant d’un encadrement de type mobilisateur, peuvent concrètement, et avec les moyens qui sont les leurs, mettre en pratique les principes théoriques de l’alimentation durable au sens large du terme. Concrètement, durant 7 mois, d’avril à octobre 2014, 11 familles namuroises ont bénéficié d’un accompagnement individuel et collectif pour les encourager à consommer une alimentation plus durable, locale, de saison, avec le moins de gaspillage possible. Les ménages ont ainsi participé à plusieurs ateliers pratiques et bénéficié d’outils concrets.
Ce 27 février, nous consacrons une matinée à l’analyse et au partage des enseignements du projet, tant sur la méthodologie que sur l’évolution des comportements des participants. Rejoignez-nous le 27 février à l’Arsenal, rue Bruno 11 à Namur
Le programme complet et le formulaire d’inscription sont repris ici.




 
Dans la même rubrique
Soutiens