Aménagement du territoire et finances communales

L’urbanisation de notre territoire progresse à grands pas: en Belgique, on est passé d’environ 2.400 km 2 de terres urbanisées en 1983 à 3.400 km 2 en 1999, soit plus de 1.000 km 2 en 10 ans ou 2 m 2 par seconde ! Il s’agit clairement d’un mode de développement territorial non durable car il engendre des coûts directs et indirects importants pour la collectivité.

Tous les documents de référence en matière d’aménagement du territoire au niveau régional, prônent, de manière plus ou moins explicite, l’utilisation parcimonieuse du sol et le recentrage de l’urbanisation autour des noyaux urbains ou villageois.

Les communes jouent un rôle majeur en aménagement du territoire : elles délivrent la plupart des permis d’urbanisme, des permis de lotir, des permis d’environnement, les permis socio-économiques (relatifs aux commerces),… Or, dans la situation actuelle, elles ne sont pas en mesure de rencontrer les objectifs régionaux dans leur politique d’aménagement du territoire. En cause, leur mode de financement…

Lire la note complète Aménagement du territoire et finances communales.

Alain Geerts

Presse, Educ Perm (axe 3.2), Communication

Fermer le menu