Pierre Titeux

Pierre Titeux

Nucléaire : la fuite en arrière continue…

Il pouvait s’engager dans l’avenir, il a préféré se recroqueviller sur le passé : le gouvernement fédéral s’est accordé ce jeudi sur la prolongation de dix ans de l’activité des centrales de Doel 1 et 2. Alors que la loi de sortie du nucléaire votée en 2003 prévoyait la mise à l’arrêt de ces installations en 2015, elles seront in fine exploitées jusqu’en 2025. Pour Inter-Environnement Wallonie, cette décision – qui va au-delà de l’accord de gouvernement – constitue une aberration tant en matière de sécurité que de stratégie énergétique.

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu