Avis d’IEW sur les projets d’accord de branche relatifs aux secteurs de la chimie et du papier

Accords de branche : instrument de lutte contre les changements climatiques ?

Premier acte

Le secteur de l’industrie wallonne consomme près de 45 % de l’énergie de la Région. Pas étonnant donc qu’on regarde ce secteur de près lorsqu’il s’agit de prendre des mesures pour atteindre les objectifs de Kyoto. En Wallonie, ces mesures sont réunies autour d’un accord volontaire entre les fédérations industrielles et les pouvoirs publics. Les premièress y voient une garantie de maintien de la compétitivité et de l’emploi, les autres un instrument de lutte contre les changements climatiques. Encore faut-il que l’objectif d’amélioration de l’efficacité énergétique soit ambitieux. Il sera d’ailleurs d’autant plus ambitieux que l’investissement financier public sera important. Ce qui est loin d’être le cas.

Mai 2003

Pour télécharger le document complet, cliquez ici

Alain Geerts

Communication & Mobilité