Budget 2005 de la SNCB en baisse

Namur, le 7 décembre 2004

Communiqué de presse

Rail – Service public

Budget 2005 de la SNCB en baisse

mais passé comme une lettre à la poste !

Le gouvernement fédéral a revu à la baisse le budget 2005 de la SNCB ! Cette baisse n’est pas compatible avec le maintien des missions de service public et se produit alors que la population et les pouvoirs locaux et régionaux s’interrogent sur les moyens dont dispose la SNCB pour fournir des services essentiels … tels que l’accueil des voyageurs dans les gares*.

C’est vrai que le TGV et les grandes gares wallonnes associées n’ont pasà souffrir de cette économie… Liège, Charleroi, Mons o­nt été épargnés…Mais le reste ? Ce sera pour plus tard ! S’il y a toutefois encore des voyageurs à faire monter dans les petites gares ou les différents points d’arrêts répartis sur notre territoire.

En effet, le risque est grand de voir, en cette multitude d’endroits, les voyageurs reprendre leur voiture pour rejoindre un embouteillage qui les mènera à une cathédrale urbaine où un train les conduira vers une autre grande ville embouteillée elle aussi. Ou pire encore : une fois dans leur voiture, ils ne la quitteront plus avant d’être arrivés à destination. Et ce n’est pas être pessimiste que d’imaginer le cercle vicieux suivant : moins de voyageurs dans les gares secondaires, donc fermeture progressive des guichets et puis, suppression de l’arrêt du train à cet endroit… Et enfin, suppression de la ligne si elle ne rejoint pas deux grandes villes entre elles.

Inter Environnement Wallonie déplore cette incohérence entre les messages portés par les élus locaux d’une part et leurs homologues fédéraux d’autre part. C’est pourtant au niveau de pouvoir fédéral qu’il est possible de faire un geste fort en donnant des moyens au rail de se développer et d’offrir un service pour tous. De même, le conseil d’administration de la SNCB est fondé sur une répartition politique qui permet une certaine représentativité de la population ; dès lors il est étonnant de constater que ces mêmes administrateurs prennent aussi peu en compte les signaux envoyés par les élus locaux.

A l’heure où les futurs contrats de gestion des trois entités SNCB se négocient , gageons que le gouvernement aura les idées claires quand aux missions que nous sommes en droit d’attendre de ce service public et qu’il lui donnera les moyens d’y parvenir ainsi que les indicateurs quantitatifs et qualitatifs pour évaluer la bonne réalisation de ces missions!

*: La pétition d’IEW contre la fermeture des petites gares est encore sur les rails : nous clôturerons les comptages mi décembre ! Le formulaire peut être téléchargé sur notre site : http://www.iewonline.be

Contact : Véronique Paternostre, Chargée de mission « mobilité », 0477-495.434

Alain Geerts

Communication & Mobilité