Carlo Di Antonio remplace Benoît Lutgen. Et maintenant, au travail !

Carlo Di Antonio remplace Benoît Lutgen. Et maintenant, au travail !

Le député régional et bourgmestre de Dour, Carlo Di Antonio, a été officiellement désigné ce matin au poste de ministre des Travaux publics, de l’Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine de Wallonie laissé vacant par Benoît Lutgen parti à la présidence du cdH.
Inter-Environnement Wallonie salue cette nomination qui met fin à une certaine « vacance du pouvoir » d’autant plus regrettable que les dossiers sur la table du ministère sont nombreux. Tout en félicitant Monsieur Di Antonio pour son entrée dans l’exécutif wallon, la fédération environnementale l’appelle à reprendre sans attendre les chantiers laissés en suspens par son prédécesseur.

L’arrivée de Carlo Di Antonio clôt quatre mois et demi d’attente et met un terme aux spéculations qui se succédaient depuis le départ de Benoît Lutgen, le 1er septembre dernier. On ne peut évidemment que se réjouir de voir la période de gestion des affaires courantes se terminer ; nombre de dossiers restés trop longtemps en sommeil vont enfin pouvoir bénéficier de toute l’attention qu’ils méritent. Car le nouveau ministre a du pain sur la planche.

Pour Inter-Environnement Wallonie, trois enjeux majeurs devront constituer des priorités pour la fin de la législature :

 la mise en ½uvre du réseau Natura 2000 ;

 la réforme de la loi sur la chasse ;

 la définition d’une politique d’infrastructures routières résolument tournée vers l’avenir.

Chacun de ces dossiers est au c½ur d’intérêts divergents et de polémiques passionnées qui obligeront le ministre à faire preuve tout à la fois d’une grande capacité de négociation, d’un sens politique aigu et, surtout, de détermination.

La Fédération Inter-Environnement Wallonie, en ce qui la concerne, se positionnera toujours comme une interlocutrice résolue mais ouverte pour accompagner M. Di Antonio dans sa construction d’une Wallonie environnementalement responsable.

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental