Changez de mobilité, pas de voiture !

Changez de mobilité, pas de voiture !

(Re)découvrez notre action “Changez de mobilité”, action destinée à la fois à déconstruire le mythe de la voiture électrique et à vous inciter à tester les avantages (et les plaisirs…) d’une autre mobilité. Soyez parmi les premiers à adopter une mobilité zéro gr/C02/KM, zéro particules, zéro NOX, zéro… mais full santé !

Chaque mode de transport a ses particularités, ses avantages et ses inconvénients. Sortir du vieux réflexe « se déplacer = prendre la voiture » et évaluer le meilleur mode de déplacement en fonction de chaque besoin est la première étape pour devenir acteur de sa mobilité. Que l’on se trouve en milieu urbain ou en milieu rural, des alternatives existent et méritent d’être explorées.

La marche

On l’oublie trop souvent, mais la marche est notre principal moyen de locomotion, et assure une part importante des déplacements, en particulier en milieu urbain. Il s’agit en outre d’une activité propice au maintient d’une bonne condition physique.

Le vélo

Le vélo est de retour… Il progresse partout. A Bruxelles, le nombre de cyclistes a même été multiplié par 5 ces dix dernières années ! Et la nouvelle tendance, c’est le vélo électrique, qui permet de remplacer la voiture dans un nombre non négligeable de situations : de 20.000 ventes par an en 2010, nous sommes montés 50.000 ventes par an en 2013. Il faut dire que les infrastructures s’améliorent progressivement dans un nombre croissant de lieux. A citer, les points vélos dans les gares, qui permettent une combinaison très complémentaires avec le train.

- Les cyclistes quotidiens ASBL
- Pro Velo, association de promotion du vélo
- Les maisons des cyclistes

Les deux roues motorisés

Mobylettes, scooters et motos sont des solutions intermédiaires à ne pas négliger. Et dans le cas de ces véhicules légers, les avantages de l’électrification l’emportent largement sur les inconvénients : batterie de petit gabarit, consommation énergétique modérée, déplacement silencieux et n’induisant pas de polluants locaux. Il importe bien sûr d’adopter une conduite prudente et une vitesse raisonnable.

Les transports en commun

Malgré un financement peu ambitieux et une offre qui stagne, toutes les entreprises de transport en commun belges ont connu de fortes progressions de leur fréquentation ces dernières années. Les TEC, par exemple, ont doublé leur nombre de passagers transportés depuis 10 ans. Pour faire face à la demande croissante dans de bonnes conditions, des investissements importants sont nécessaires, notamment dans le rail.

La voiture

La voiture rend bien des service, et devrait continuer à le faire, mais en perdant son hégémonie. Ces dernières années, la mobilité automobile par personne stagne, ou régresse même, dans de nombreux pays développés. Parallèlement, de nouveaux usages ont émergé, comme un recours accru au covoiturage ou aux voitures partagées. Voici une description de ces initiatives foisonnantes et une série de liens utiles :

- Carpoolplaza, la plateforme de covoiturage
- Voitures à plusieurs (VAP), le réseau d’autostop encadré
- Cambio, leader de l’autopartage en Belgique
- Autopia, autopartage entre particuliers

L’avion

La forte croissance des déplacements aériens ces dernières années est responsable d’impacts environnementaux de plus en plus préoccupants, notamment en terme de changements climatiques. Il n’est pas possible de rendre durable un déplacement en avion, il convient donc d’éviter le plus possible ce moyen de transport – souvent utilisé pour des déplacements non essentiels – et d’envisager les alternatives, notamment le train quand le trajet à réaliser le permet.

- 11 façons de voyager loin sans prendre l’avion

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental

Fermer le menu