City Mall à Verviers : au nom du Droit

City Mall à Verviers : au nom du Droit

La presse fait largement écho ces dernières semaines à l’escalade du conflit qui oppose partisans et adversaire du projet City Mall à Verviers. Sans se prononcer sur les derniers événements en date qui débordent du cadre de la défense d’enjeux environnementaux et plus spécifiquement d’un développement urbain harmonieux, IEW tient à rappeler que le recours déposé par trois riverains devant le Conseil d’Etat contre le permis unique accordé à City Mall s’inscrit dans une démarche parfaitement légale. Tout citoyen dispose en effet de la possibilité de saisir, moyennant le respect de certaines conditions, une juridiction administrative ou judiciaire. Ainsi, dans le domaine de l’environnement, la Convention d’Aarhus consacre (notamment) le droit d’accès à la justice en matière d’environnement et nul ne peut donc reprocher à des requérants d’en faire usage. La dérive que connaît aujourd’hui ce dossier semble pourtant trouver son origine dans la non acceptation de cette procédure démocratique. C’est en effet l’exaspération de certains face au positionnement de citoyens ayant décidé d’aller au terme de leur démarche, d’attendre la suite donnée à leur recours plutôt que de le retirer comme on les y invitait de manière plus ou moins pressante, qui mit le feu au poudre.

Pour IEW, quels que soient les enjeux d’un projet, rien ne justifie que l’on pratique l’ostracisme et a fortiori la menace à l’égard de celles et ceux qui s’y opposent par les moyens que leur offre la loi. Si leur recours n’est pas fondé, ils seront déboutés ; si tel n’est pas le cas, le bien-fondé de leur action s’avèrera d’autant plus important que le Conseil d’Etat ne statue pas sur la nature du projet mais bien sur la légalité des actes posés. Pour la sérénité du débat mais aussi, in fine, la force du permis attaqué, le simple bon sens aurait voulu que chacun attende sereinement la sentence de la juridiction administrative…