Clé Verte / Green Key : des hébergements labellisés malgré la crise

Clé Verte / Green Key : des hébergements labellisés malgré la crise

Malgré les difficultés liées au confinement et aux règles sanitaires imposées au secteur touristiques depuis cet été, plusieurs établissements situés en Wallonie et à Bruxelles sont parvenus à obtenir l’écolabel Clé Verte / Green Key, qui les distingue en matière de durabilité.  Une offre durable et positive qui fait du bien en cette période de marasme et de doutes.

Pour rappel, Green Key est un label international s’appliquant aux opérateurs touristiques (gîtes, chambres d’hôtes, hôtels, attractions etc.) et présent dans 65 pays. Actuellement, plus 3.200 sites ont obtenu le label de par le monde. Le label est décerné au terme d’une procédure stricte, basée sur l’évaluation des établissements candidats à partir d’une liste de critères impératifs et de critères optionnels1. Ainsi, toute personne qui visite ou séjourne dans un lieu labellisé sait qu’elle fait un bon choix pour l’environnement et pour le climat.

Via sa longue liste de critères, le label couvre l’ensemble des ressources et enjeux environnementaux impactés par l’activité touristique : eau, énergie, climat, déchets, biodiversité, santé ; et cela, via une approche qui se base sur l’information et la sensibilisation, la participation des parties prenantes, le dialogue, la responsabilité sociétale et l’amélioration continue. Ainsi les candidats au label doivent montrer patte blanche dans des domaines variés tels que la mobilité, l’alimentation, l’isolation, la gestion des espaces verts, l’arrosage, les achats, l’entretien et le chauffage des bâtiments, la récupération des eaux de pluie, l’épuration des eaux usées, etc. Ils doivent également orienter leurs clients (touristes, visiteurs) vers les choix les plus pertinents en matière d’environnement et de climat, et s’inscrire dans des dynamiques locales de développement d’un tourisme de proximité et de circuits courts.

Les labellisés en Belgique (260, dont 82 en Wallonie et 39 à Bruxelles), ainsi que les critères du label et les partenaires impliqués sont repris sur le site https://www.green-key.be/.

Nous reprenons ci-dessous le nom des établissements qui ont été labellisés en été 2020, en décrivant plus particulièrement certaines des actions environnementales spécifiques qu’ils ont entreprises récemment. Celles-ci illustrent certains aspects de leur politique en matière de durabilité, mais ne reflètent pas l’ensemble de leurs démarches de façon exhaustive.

Au Natur’Aile des Collines

Les propriétaires de ce meublé de vacances, d’une capacité de 6 à 8 personnes et situé à Thimougies (près de Tournai), ont porté une attention particulière à son impact sur l’environnement, la santé et le climat, via  notamment l’utilisation de matériaux plus écologiques au niveau de la construction (barrage en bois, peintures naturelles, matériaux d’isolation en laine de bois, plâtre naturel), le chauffage du bâtiment et de l’eau par géothermie, une ventilation double-flux et la récupération de l’eau de pluie. L’énergie solaire est utilisée dans l’hébergement via des panneaux photovoltaïques. Même la guirlande de Noël qui y est installée cette fin d’année est alimentée à l’énergie solaire !

L’hôte des Géants

Au départ de cette maison d’hôtes de 4 chambres, située dans le centre historique de Ath, une série de circuits à vélo et à pied sont proposés par les propriétaires pour la découverte du patrimoine naturel et culturel local, ainsi que des produits locaux. Les propriétaires inscrivent ainsi clairement leur hébergement dans une politique de développement durable, via la promotion d’un tourisme de proximité et de circuits courts, afin d’encourager l’économie locale et de réduire l’impact de l’activité de leurs hôtes sur l’environnement et sur le climat. Une carte et des données GPS accompagnent chaque circuit.

Le Made in Louise

Le Made in Louise est un hôtel familial de 48 chambres, situé dans un hôtel particulier bruxellois du 20e siècle. Dans le but de réduire leur consommation d’énergie, les responsables de l’hôtel utilisent une unité de cogénération permettant de produire de l’électricité et de chauffer l’hôtel et l’eau sanitaire. Pour limiter la consommation de bouteilles à usage unique, l’hôtel met à disposition de ses clients une fontaine à eau et vend des bouteilles à ses clients en partenariat avec une organisation qui promeut l’accès équitable à l’eau potable dans le monde. Les bouteilles ont été données aux clients lors de cet été caniculaire. Lors de la fermeture de l’hôtel, dans le cadre du premier confinement, les stocks de nourriture qui étaient présents dans l’hôtel ont été offerts à diverses associations.

Le Golden Lakes Hotel

Situé au bord des lacs de l’Eau d’heure, cet établissement 4 étoiles comprend 79 chambres, studios et appartements. Diverses mesures ont été mises en place pour limiter fortement la consommation d’énergie (niveau d’isolation, pompe à chaleur, éclairage 100% économique, coupure automatique de l’électricité après le départ du client et gestion centralisée du chauffage). La carte du restaurant de l’hôtel a été entièrement revue afin de proposer aux clients des produits locaux (notamment le beurre, le fromage, la confiture et le miel). La pratique du vélo est encouragée sur le site et une carte des randonnées à faire aux alentours de l’hôtel est remise aux clients à leur arrivée, afin de les encourager à découvrir les environs et à se déplacer en limitant leur impact sur le climat.

Aidez-nous à protéger l’environnement, faites un don !

  1. Le candidat doit satisfaire tous les critères impératifs et obtenir 30% des points possibles sur les critères optionnels pour pouvoir être labellisé.

Marie Spaey

Tourisme