Contournement de Couvin et liaison Couvin-Brûly : au-delà des anathèmes…

Contournement de Couvin et liaison Couvin-Brûly : au-delà des anathèmes…

Il existe, dans Couvin, des problèmes de circulation, notamment dus au trafic de poids lourds sur la N5 (les flux de trafic totaux n’étant pas exceptionnels pour une route régionale « à un chiffre »).Tout problème mérite une solution. Cependant, la solution du contournement/jonction par l’Est (pour laquelle un permis d’urbanisme a été délivré en mars 2007) pose la question de la rationalité d’un tel choix, rationalité reposant elle-même sur deux types d’analyse : au niveau de la « mobilité » (ce qui touche au fondement même du projet) et au niveau de la « nature ».

A l’examen de la situation, la fédération Inter-Environnement Wallonie a estimé que, tant pour les questions relatives à la mobilité que pour celles touchant à l’environnement et à la nature, elle avait des raisons suffisantes :

 de considérer que de meilleures solutions pourraient être trouvées ;

 de s’inquiéter de l’ampleur des impacts de la solution actuellement retenue (projet de contournement Est).

Considérant que toutes les autres voies (concertation, discussion, apports d’éléments objectifs) étaient malheureusement épuisées, le Conseil d’Administration d’IEW a décidé d’introduire un recours en annulation au Conseil d’Etat. Celui-ci a été déposé en juin.

Cette action en justice est fortement contestée :

 des riverains se sont regroupés dans un comité pour le contournement est (CCE) et ont entrepris, avec l’appui du pouvoir communal, plusieurs actions « de terrain » (journée « sans camion » sur la N5 le 31/10, …) – notre revue de presse a recensé 22 articles à ce propos entre le 19 septembre et le 8 novembre ;

 plusieurs députés ont interpellé le Ministre Antoine à ce sujet au Parlement wallon (notamment séance plénière du 19 septembre, et Commission Aménagement du Territoire des 01octobre et 5 novembre).

Afin de clarifier la situation, IEW a envoyé aux députés wallons et aux ministres concernés un courrier auquel était annexé un document présentant son analyse (lien). Ce courrier a suscité des réactions parfois fermes, telles celle du député cdH M. Lebrun et celle du député MR W. Borsus.

Le jeudi 15 novembre 2007, le Centre culturel organise un débat contradictoire auquel participeront des représentants de :

 la Région wallonne ;

 le MET (ministère de l’équipement et des transports) ;

 le BEP (bureau économique de la province de Namur) ;

 Inter-Environnement Wallonie ;

 d’autres requérants auprès du Conseil d’Etat.

Un compte-rendu des résultats du débat sera mis en ligne prochainement.

Un recours en annulation contre le permis d’urbanisme de contournement de Couvin : pourquoi ?

A lire aussi :

 Le contournement de Couvin : discours climatiques versus politique du tout à la route

 Chemins et sentiers sacrifiés sur l’autel du « tout à la route » !

Pierre Courbe

Mobilité

Fermer le menu