Cosmétox et REACH

Greenpeace poursuit sa campagne pour une réglementation forte sur les substances chimiques et publie un "guide cosmetox"  sur les composants de nos produits de beauté.

En ligne sur http://www.greenpeace.fr/vigitox/index.html, ce guide a deux  objectifs :
• informer les consommateurs sur la présence de substances dangereuses pour leur santé et pour l’environnement dans les produits qu’ils utilisent quotidiennement
• interpeller massivement les fabricants de ces produits, (entreprises de cosmétologie et de parfumerie), sur la question de l’utilisation de ces substances toxiques dans le contexte de la réforme chimique européenne REACH (Enregistrement, Evaluation, Autorisation des substances chimiques).

Le sujet est d’actualité :  le principe de substitution au cœur de la phase d’autorisation a été voté par le Parlement européen, et le Conseil des Ministres a consacré l’obligation de recherche d’alternatives plus sûres pour la santé et l’environnement. Le Conseil a toutefois retenu la possibilité pour les industriels de soustraire de la procédure d’autorisation des substances dont ils maîtriseraient valablement les risques. En revanche il a heureusement fait en sorte que certaines substances, en particulier les cancérigènes agissant à faible dose et les persistants bioaccumulables, soient obligatoirement soumis à la procédure d’autorisation. Le vote en deuxième lecture en session plénière du Parlement est prévu fin octobre-début novembre sous la présidence finlandaise.

L’ARTAC très active pour la mobilisation du monde médical et scientifique et fondatrice de l’Appel de Paris pour une meilleure réglementation des substances chimiques organisera en novembre 2006 un deuxième colloque "Santé, environnement et développement durable : enjeux et solutions ». Plus d’infos sur http://www.artac.info/static.php?op=Accueil.txt&npds=1 

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental