De sérieuses réactions immunitaires à une protéine transgénique

Des scientifiques de l’Independent Science Panel (ISP) demandent l’interdiction des aliments génétiquement modifiés destinés aux animaux et aux êtres humains, et que, dans le même temps, toutes les plantes cultivées génétiquement modifiées soient soumises à des expérimentations.
Des évaluations immunologiques ont été réalisées pour la première fois avec une protéine transgénique : elles révèlent que des transformations "post-traductionnelles", consécutives à un transfert de gène dans une plante étrangère, ont entraîné le passage d’une protéine, jusque là inoffensive, en une protéine fortement immunogène. De plus, la protéine transgénique a entraîné des réactions immunitaires avec de nombreuses autres protéines dans le régime alimentaire.
Comme pratiquement toutes les protéines transgéniques impliquent un transfert de gène à partir d’autres espèces, elles sont sujettes à des transformations "post-translationnelles" et elles ont, de ce fait, la possibilité de devenir immunogènes. Et pourtant, aucune des protéines transgéniques qui ont été autorisées commercialement, n’ont fait l’objet d’expérimentations. Cette omission constitue un danger majeur pour la santé publique.
L’ISP invite les pouvoirs publics à imposer une interdiction immédiate à tous les aliments génétiquement modifiés et destinés à la nourriture des êtres humains et des animaux d’élevage, jusqu’à ce qu’une évaluation appropriée, sur l’immunogénicité de toutes les protéines transgéniques, ait été effectuée.
Pour en savoir plus:
http://www.indsp.org/index.php

Lionel Delvaux

Anciennement: Nature & Ruralité

Fermer le menu