Des camions plus sûrs, plus propres

Des camions plus sûrs, plus propres

Le 28 janvier dernier, une déclaration conjointe était publiée par la fédération européenne Transport et Environnement (T&E), le maire de Londres, la fédération européenne des travailleurs du secteur des transports (ETF), Chris Boardman (médaille d’or olympique de cyclisme), la fédération européenne des victimes de la route (FEVR), le conseil européen pour la sécurité des transports (ETSC) et de nombreux autres acteurs.

Les signataires appelaient les eurodéputés à prendre des mesures d’urgence pour améliorer la conception des camions et, de ce fait, éviter des centaines de morts annuelles. Un important vote aura en effet lieu au Parlement européen ce mardi 11 février.

Last minute: nous apprenons que le vote a été reporté au mois de mars. Cette décision trouve, semble-t-il, son origine dans l’inquiétude – relayée par quelques députés – de certains constructeurs de poids lourds face à la “menace” d’une législation qui leur imposerait de produire des camions plus propres et plus sûrs.

On se rappellera qu’en avril dernier, IEW avait déjà communiqué sur ce sujet avec l’association PEVR.

Puissent les eurodéputés entendre la voix de la raison plutôt que celle, très minoritaire, des constructeurs de poids lourds qui ne veulent rien changer à leurs habitudes.

Voici une traduction « maison » de la déclaration conjointe dont la version anglophone est disponible ici, accompagnée d’une infographie :

Dans les prochains mois, l’Union européenne aura l’opportunité (une de celles qui ne se présentent qu’une fois par génération) de modifier radicalement la conception des camions – et les rendre plus sûrs, plus propres, et moins chers à utiliser. La proposition de révision de la législation relative aux dimensions des camions publiée l’année passée par la Commission européenne ouvre la porte à une nouvelle conception des cabines de camions, avec un profil plus aérodynamique, et ce sans changer la capacité de charge. Des camions avec une nouvelle conception ne seraient pas seulement plus propres et plus confortables pour les chauffeurs, mais seraient également beaucoup plus sûrs, permettant de sauver plusieurs centaines de vies par an.

Ces changements seraient aussi positifs pour l’économie. Une réduction des émissions de CO2, c’est également une réduction de la consommation de carburant – et donc une diminution de la dépendance pétrolière. De plus, une meilleure sécurité – donc des vies sauvées se traduira également par un abaissement des montants des assurances pour les sociétés de transport. Des camions plus sûrs, plus propres, constituent une opportunité que l’on ne peut manquer.

La proposition de la Commission peut être sensiblement améliorée. Les appelons les eurodéputés et les Etats membres à soutenir les modifications suivantes :

 Adopter rapidement le nouveau cadre permettant la conception de camions plus sûrs et plus propres, ainsi que le règlement d’application nécessaire pour que de tels camions soient présents sur les routes européennes dès 2020. Chaque année de retard signifie des émissions plus élevées, des factures de carburant plus élevées et des morts et blessés graves en plus grand nombre

 Placer la sécurité des camions au cœur de la législation et s’assurer que la nouvelle conception soit plus sûre grâce à :

— * Une meilleure vision directe et moins d’angles morts sur l’avant, les côtés et l’arrière ;

— * Une face avant arrondie qui, par son effet de déflexion, permette d’éviter que le camion ne passe sur la partie adverse en cas de choc avec un piéton, un cycliste ou une voiture ;

— * Une zone d’absorption des chocs qui permette de réduire les impacts en cas de choc avec une voiture ;

— * Une meilleure protection, tant frontale que latérale ou arrière, permettant d’éviter que les autres usagers de la route ne passent sous le camion.

 Améliorer la conception des cabines pour obtenir une meilleure sécurité et un meilleur confort des conducteurs.

 Rejeter tout appel à moratoire sur la conception des poids lourds. Les constructeurs de poids lourds doivent être autorisés à améliorer la conception de leurs cabines dès que la nouvelle législation sera promulguée et à fonctionner dans le cadre d’une concurrence libre dans le cadre des nouvelles règles.

Nous considérons que ces quatre points sont essentiels dès lors que l’on souhaite tirer le meilleur parti de l’opportunité offerte par la révision de la directive et maximiser les bénéfices pour l’économie européenne, son environnement et ses citoyens. L’Europe a besoin de camions plus sûrs, plus propres – et elle en a besoin maintenant.

Pierre Courbe

Mobilité