Emissions de CO2 des voitures neuves: des vertus de la contrainte…

Emissions de CO2 des voitures neuves: des vertus de la contrainte…

La fédération européenne Transport & Environment (T&E) publie ce mardi son classement annuel des émissions de CO2 des voitures neuves. Ce millésime 2009, qui porte sur les modèles sortis en 2008, fait apparaître des résultats contrastés. Si BMW et Mazda affichent respectivement une réduction de 10% et 8,2% de la consommation (et donc des émissions de CO2) de leurs véhicules, chez neuf des 14 constructeurs classés, l’amélioration est inférieure à 4%.
Pour la Fédération Inter-Environnement Wallonie et Greenpeace, par-delà leur disparité, ces chiffres témoignent de l’efficacité des objectifs contraignants.

Les enseignements principaux du classement de T&E[Le rapport « Car company CO2 » dans lequel s’inscrit ce classement est téléchargeable sur : [http://www.transportenvironment.org/docs/2009_09_car_company_co2_report_final.pdf
Ce rapport analyse aussi les stratégies utilisées par les constructeurs pour abaisser leurs émissions.

  Ford a vendu les marques Jaguar et Land Rover, dont les véhicules sont très gourmands en carburant ; ce seul élément compte pour plus de la moitié des réductions d’émissions de CO2 du groupe.

  Volkswagen, de même que les constructeurs japonais de voitures hybrides Toyota et Honda, affichent des progrès relativement faibles car ils continuent à offrir les technologies les plus propres en option et non sur toute leur gamme. Les ventes relativement faibles de BlueMotion, de Prius et de Civic hybride en 2008 a donc eu un impact modéré sur les émissions calculées sur la moyenne des véhicules vendus.

  A contrario, le groupe BMW intègre ses technologies « EfficientDynamics » à la totalité de sa gamme de produits. se résument en trois points :

  pour la seconde année consécutive, BMW affiche la meilleure progression de l’impact environnementale de sa flotte ;

  Suzuki et Mazda qui faisaient jusqu’ici figures de « cancres » et s’exposaient, à terme, à des sanctions de la Commission ont joliment redressé la barre ;

  à l’opposé, le groupe PSA et Fiat, très performants les années précédentes et déjà proches de l’objectif fixé pour 2015 par la Commission, ont levé le pied.]]
On se trouve en quelque sorte face à un remake du « Lièvre et de la tortue »: hormis BMW qui affiche une progression constante, les constructeurs s’étant attaqué très tôt au problème marquent le pas alors que ceux ayant affiché un retard à l’allumage améliorent aujourd’hui leurs performances… pour se mettre en phase avec les obligations européennes.

Selon Pierre Courbe, chargé de mission Mobilité chez IEW : « Le nouveau règlement européen fixant des objectifs contraignants en matière d’émissions de CO2 des voitures neuves vendues au sein de l’Union commence à montrer ses effets. L’impact positif de cette législation – qui demeure cependant très en-deçà de ce qu’il conviendrait de faire pour réellement maîtriser le secteur – illustre la nécessité d’en adopter également une pour les camionnettes et camions. C’est d’autant plus vrai que des camionnettes consommant peu seront non seulement bonnes pour l’environnement mais engendreront des milliards d’euros d’économie de carburant pour beaucoup d’entreprises – petites et grandes – qui en dépendent. »

La Commission européenne devrait annoncer une législation en matière d’émissions de CO2 des camionnettes[[Les camionnettes représentent à l’heure actuelle 13% des ventes de véhicules légers (moins de 3,5 tonnes : voitures (M1) et camionnettes (N1)) en Europe, mais cette part augmente rapidement. Les ventes de camionnettes ont augmenté de 50% sur la dernière décennie.]] dans les prochaines semaines.

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental