En finir avec la pollution par les plastiques ?

You are currently viewing En finir avec la pollution par les plastiques ?

IEW vous invite à une journée de réflexion sur l’avenir des plastiques le 1er octobre au PASS.

Si on retrouve des traces d’utilisation par l’Homme de matières plastiques issues de ressources renouvelables bien avant l’ère industrielle, le véritable essor des plastiques est né des avancées dans la chimie des matériaux au 19ème siècle et de l’exploitation industrielle du pétrole au début du 20ème. Avec la reconstruction d’après-guerre et l’émergence de la consommation de masse dans les pays occidentaux, l’usage des plastiques ou, de façon générique, du plastique dans moult utilisations et objets du quotidien a explosé. Sur ces 50 dernières années, sa production mondiale a été multipliée par 25 pour atteindre 360 millions de tonnes en 2018. Près de la moitié de celle-ci est destinée à des usages uniques avec notamment 40% utilisés par le secteur de l’emballage.

Infographie : source, PlasticsEurope Market Research Group

Ses nombreuses propriétés et sa polyvalence en font une matière « fantastique »… si ce n’est les problèmes environnementaux qu’elle pose et pour lesquels il devient urgent de prendre des mesures.

Une problématique « plastique » aux multiples facettes :

  • Ressource limitée : le plastique est une matière majoritairement pétro-basée (la production plastique représente 6% de la consommation mondiale de pétrole et pourrait s’élever à 20% en 2050). Actuellement, au niveau européen, seul 30% des plastiques sont recyclés et la demande pour le plastique « vierge » est encore prédominante ;
  • Impact climatique : la production de plastique et son incinération génèrent 1,8 milliards de tonnes de CO2, ce qui représente 16 fois les émissions totales de la Belgique. Si cette tendance devait se poursuivre, les émissions de GES des plastiques atteindraient 15 % du bilan carbone mondial d’ici 2050 ;
  • Impact sur l’environnement : au niveau européen, entre 150 000 et 500 000 tonnes/an sont rejetées dans l’environnement pour bien souvent finir leur course dans les océans. 85% des déchets marins sont composés de plastiques. Déchets flottants ou sous forme micro ou nano-fragmentée, ces plastiques impactent la faune et les écosystèmes marins. Dans certaines régions, la concentration en microplastiques serait déjà supérieure à celle en plancton ;
  • Impact sur la santé : les effets d’une exposition chronique aux plastiques (et à leurs additifs) par contact, ingestion (les µplastiques sont présents dans la chaîne alimentaire) et inhalation sont encore insuffisamment cernés mais les effets des substances perturbatrices endocriniennes ont largement été démontrés.

Tous ces constats ne restent pas lettre morte. Depuis deux décennies, l’impact de la pollution de notre environnement générée par cette surconsommation de plastiques et la mauvaise gestion de leurs flux de déchets sont de plus en plus visibles et étudiés : « continent » plastique, impacts sur la faune et la microflore, études sur les microplastiques… les effets de cette boulimie de plastiques restent encore largement méconnus mais ils invitent néanmoins à l’action, immédiate.

Emballement médiatique, actions citoyennes, appels au « plastic bashing », recherches d’alternatives biosourcées et/ou biodégradables, progression du recyclage, avancées législatives à divers niveaux… de nombreuses actions ont été et sont entreprises pour diminuer les revers de cette addiction aux plastiques. Mais ces avancées sont-elles suffisantes ? Quelle gestion des plastiques pour rejoindre les principes de durabilité et la circularité des matières ? Quel rôle les différents acteurs sont-ils amenés à jouer dans la diminution de notre « empreinte plastique » ? Comment favoriser une approche systémique de la problématique des déchets et des plastiques ? Autant de questions qui seront soulevées lors d’une journée de réflexion organisée par Ecotopie, Materia nova et IEW ce 1er octobre.

Au travers d’exposés, de présentations de projets innovants, d’ateliers… Le colloque « MOVE FORWARD : regards croisés sur l’avenir des plastiques  » vise à mettre en perspective les différents enjeux autour des plastiques, à comprendre les stratégies de différents types d’acteurs et à discuter des solutions à mettre en œuvre.

S’il est illusoire de bannir totalement le plastique de notre société, préparons-lui dès lors un avenir durable ! Venez en débattre avec nous ce 1er octobre au Pass.


Aidez-nous à protéger l’environnement, faites un don !

Gaëlle Warnant

Économie Circulaire