Entreprise durable : vendre un service plutôt qu’un produit

Le refrain est désormais connu: « si tous les habitants du monde vivaient comme les Belges, il faudrait près de 3 planètes».  La pression sur les ressources pétrolières, minérales et végétales n’a jamais été aussi forte. A titre d’exemple, 30 milliards de barils de pétrole étaient consommés en 2005 contre 4 milliards en 1950 et la consommation de cuivre a doublé en 10 ans. Sans parler de la pollution liée à la fabrication, au transport, à la distribution et aux déchets de nos produits de consommation courante.
Pour réduire leur empreinte écologique de façon significative, quelques entreprises relèvent le défi. C’est le cas d’Interface, épinglée par « info-durable ». Cet ancien marchand de tapis est devenu un marchand de service proposant à ses clients de « marcher sur un tapis neuf sans avoir à se préoccuper de son entretien ». Avant, Interface, en caricaturant à peine, fabriquait des tapis de qualité moyenne voire médiocre pour en vendre le plus possible. Son intérêt était opposé à celui de ses clients mais aussi à la sauvegarde des ressources.
En changeant son « tapis » d’épaule, Interface, désormais propriétaire de ses tapis, conjugue ses intérêts avec ceux de ses clients mais aussi de l’environnement. Elle propose des tapis fabriqués en fibre textile 100% décomposable et recyclable d’une durée de vie la plus longue possible, installe des dalles plutôt que des rouleaux afin de ne remplacer que les endroits endommagés. L’entretien régulier des tapis a permis la création d’emplois locaux. Et pour ceux qui douteraient encore de l’initiative: la société est leader sur son marché ! Bref un tiercé gagnant durable !
Cette histoire vraie est déclinable dans quasi tous les domaines : les transports (voiture partagée, bus, train) ; les vêtements (de seconde main mais pourquoi pas loués) ; les fournitures de bureaux (photocopieuses, …) ; l’électroménager (lessiveuse, …)  ; la musique ou les films (une base de données où l’on peut télécharger ses morceaux et ses films favoris moyennant un abonnement), etc. etc.
La recette est simple : offrir des services où convergent les intérêts du vendeur, du client et de l’environnement.

En savoir plus :
www.info-durable.be 19-04-06
http://www.interfacefabrics.com

Anne Thibaut

Alimentation durable & Société