Envie d’un air plus pur ? A vos plumes ! (Ou claviers…)

Envie d’un air plus pur ? A vos plumes ! (Ou claviers…)

La Commission Européenne a ouvert une consultation publique en vue
d’améliorer la politique de l’Union en matière de qualité de l’air. L’occasion pour tout à chacun d’exprimer son avis… et de suggérer à l’Europe un renforcement de sa politique!

La moitié des citoyens européens vivent dans des zones où les objectifs de l’Union en matière de qualité de l’air ne sont pas respectés. Pas étonnant dès lors que la pollution atmosphérique soit l’une de leurs principales préoccupations environnementales. Pourtant, la Commission a tardé à initier une révision en profondeur des politiques européennes relatives à l’air qui ne sera finalement achevée qu’en 2013… soit 6 ans plus tard que le délai initialement fixé pour cette réforme de la Directive NEC (pour National emission ceilings), pièce centrale de la politique européenne en matière de pollution de l’air.

Pourtant, les progrès d’ores et déjà accomplis et les bénéfices estimés d’une révision de la Directive (entre 20 et 70 milliard d’euro par an) inciteraient à plus de célérité.

A l’heure actuelle, on estime que, dans l’Europe des 27, 455.000 morts prématurées sont dues à la pollution par les particules fines, l’ozone générant pour sa part 20.000 décès précoces. Rappelons qu’en Wallonie, la perte d’espérance de vie liée à la pollution par les particules fines (2,5 PM) atteint 13 mois. [Pour plus d’informations sur cette problématique, n’hésitez pas à relire [ces articles]]

La consultation lancée fin juin par la Commission invite toutes les parties intéressées à partager leur point de vue sur le meilleur moyen d’améliorer la législation de l’Union en matière de qualité de l’air. Elle se divise en deux parties:

 un bref questionnaire destiné au grand public et

 une section plus fournie destinée aux experts et praticiens des administrations nationales, aux autorités régionales et locales, aux chercheurs, aux entreprises et autres parties prenantes ainsi qu’aux groupes spécialisés dans la santé, l’environnement et d’autres sujets et impliqués dans la mise en ½uvre de la législation de l’UE relative à la qualité de l’air.

Les commentaires peuvent être envoyés jusqu’au 30 septembre.

L’avis remis par la Fédération Inter-Environnement Wallonie, rédigé en coordination avec le Bureau Européen de l’Environnement et l’ensemble du réseau associatif européen, sera publié prochainement sur ce site.

Chaque voix compte! N’hésitez donc pas à participer à cette consultation.
Afin de favoriser l’implication d’un maximum de citoyens, vous trouverez en pièce jointe de cet article un questionnaire type “citoyen” traduit en français.

Le formulaire “Citoyens” en français

Valérie Xhonneux

Anciennement: Santé & Produits chimiques