Epurer en pensant à nos petits-enfants

Epurer en pensant à nos petits-enfants

L’humanité fait face à toute sortes de défis. Essayer de ne pas polluer l’eau dont elle aura toujours besoin est un de ses défis majeurs. Solution : épurer. L’homme du XXIème siècle aime les solutions, mais l’histoire lui a appris que les choses étaient complexes et que, parfois, ses solutions n’en sont pas. Solution (c’est irrépressible) : développement durable. Penser à intégrer 3 axes. S’approcher un peu de la complexité, et essayer de la respecter.

Donc, si on peut épurer l’eau de manière efficace

 sans consommation d’énergie (ou juste pour amener l’eau à l’entrée du système)

 sans frais de fonctionnement

 en assurant l’ intégration paysagère

 en entretenant l’installation très facilement

 en assurant des emplois pour la conception au cas par cas et l’installation

 en créant refuge pour la faune des milieux humides

 en prônant la responsabilisation des usagers

alors, pourquoi se limiter à vouloir ‘juste’ épurer l’eau ?

Les systèmes extensifs d’épuration (le « lagunage ») ne sont pas nouveaux, mais ils répondent aux nouvelles demandes. Notamment celle de penser à ce que nous léguons aux générations futures.
Concrètement il s’agit d’éléments naturels, que ce soit dans un jardin pour une famille de 5 personnes ou dans un hameau de 100 personnes. Ce qu’on voit : un massif de roseaux, une mare. Ce qu’on ne voit pas : les organismes vivant qui font tout le boulot dans l’eau, à la surface des cailloux, des racines. Des mécanismes naturels. De leur respect naît le respect du milieu qui recevra les eaux, ruisseaux et rivières. Il est bon de savoir que les eaux qui sortent de chez soi se déversent « pas si loin que ça », et qu’elles contribuent à la qualité ou à la dégradation de notre environnement direct.

Rejoignez-nous!

Si vous voulez approcher ces thèmes par leur aspect le plus concret, si vous avez toujours voulu voir à quoi ça ressemble et comment ça marche: rejoignez IEW ce vendredi 21 mars à 13h30. Nous partirons en car pour une visite dans le Namurois.
Première étape : Coutisse (Andenne). L’intercommunale namuroise INASEP y a conçu et exploite une station d’épuration de type lagune plantée. Elle a une capacité de 150 équivalents-habitants et est nichée dans un paysage rural préservé.
Nous irons ensuite à Havrenne (Rochefort) pour visiter les installations d’une famille, installations qui font partie intégrante du jardin.

Le monde bouge. Les comportements éco-responsables émergent et des initiatives durables voient le jour, s’affirment et se pérennisent. Inter-Environnement Wallonie, dans le cadre de son projet « Now Future », vous propose de partir à la découverte de ces pratiques innovantes. La visite proposée ici est une des 9 rencontres de terrain qui vous permettront d’apprécier, en direct, ces initiatives novatrices et durables. Vous pourrez rencontrer les promoteurs/acteurs de ces projets, partager leur expérience, débattre et, qui sait, vous approprier ces idées porteuses d’avenir.

Pour plus d’informations : consultez le site www.now-future.be