Ferme collective, acquisition citoyenne… de la (bio)diversité en agriculture !

You are currently viewing Ferme collective, acquisition citoyenne… de la (bio)diversité en agriculture !

Nous souhaitons vous partager un projet plein de sens :  le rêve de 6 producteurs.trices de reprendre une ferme du côté de Montigny, à Arbre, pour en faire une ferme collective : la ferme des Arondes !

Les réalités d’accès à la terre agricole étant telles qu’elles sont aujourd’hui, ces jeunes producteurs.trices ont décidé de s’associer avec Terre en vue et de faire appel aux citoyens pour acquérir ce terrain de manière collective. Et de faire de cette ferme un bien commun agricole ! Soutenez-les !

Ce projet témoigne en outre du développement d’une diversité de formes d’investissements dans l’agriculture.

La Ferme des Arondes, les présentations

La ferme des Arondes, c’est 6 producteurs.trices expérimenté.e.s qui se sont rassemblé.e.s pour créer un projet collectif à vocation nourricière.

Sébastien est maraîcher, Camille est boulangère, Zoé mènera un élevage de brebis et chèvres, Benoît produit des champignons, Floriane soutient les producteur·ices par son travail de gestion du projet collectif et enfin, Loïc transforme des plantes sauvages.

Pour construire ce projet, ils se basent sur leur expérience acquise au cours des 6 dernières années dans leurs activités respectives. Au cœur de ce projet, l’entraide, la mise en commun de certaines activités ou moyens de production et l’envie de connecter les différentes activités les unes avec les autres.

Une diversité de forme d’investissements humains dans l’agriculture

Le modèle proposé par la ferme des Arondes – ainsi que tous les autres beaux projets du même esprit – répond à divers enjeux agricoles actuels.

Accès à la terre

Il existe une importante compétition quant à l’utilisation et l’affectation des terres. Les terres agricoles subissent la pression immobilière mais aussi la pression d’autres projets non nourriciers, tels que la production de sapin de Noël ou les productions énergétiques.

Cela a une conséquence directe sur le prix des terres agricoles qui s’envolent et qui représentent un obstacle majeur à l’installation de nouveaux agriculteurs et à la transmission intergénérationnelle des fermes.

La Ferme des Arondes s’est associée avec Terre-en-Vue, une association wallonne qui fait de cet accès à la terre son combat ! Ensemble, elles ont lancé une grande levée de fonds afin d’acheter collectivement la ferme. L’objectif étant d’acquérir cette ferme avec l’aide des citoyens en les invitant à prendre des parts dans le projet.

Par cet achat collectif et la collaboration avec la coopérative Terre-en-Vue, cette ferme deviendra un bien commun agricole. Sa vocation nourricière sera ainsi garantie et préservée pour les générations à venir. Et elle restera accessible aux agriculteur·ices futures.

Engagement des jeunes dans des projets agricoles

Il y a actuellement un réel problème au niveau de l’attractivité du métier pour les jeunes. Et ce pour diverses raisons : l’endettement, la dureté du métier, le stress et l’absence de garantie des prix de ventes des produits …

En Wallonie, on remarque que plus de 50% de nos agricultures ont plus de 50 ans et que seulement 10% ont moins de 40 ans ! De plus, seulement 1 agriculteur sur 4 sait à qui il va transmettre son exploitation.

Avec cet esprit de collectivité, de mise en commun et d’entraide, la Ferme des Arondes offre un modèle plus résilient, plus efficace et qui améliore les conditions de travail tout en évitant le sentiment d’isolement parfois ressenti par les producteurs.

La cohésion sociale

L’émergence de ces projets agricoles dans nos campagnes et villes wallonnes contribuent à renforcer la cohésion sociale et engager les citoyens. A travers ses activités, la ferme des Arondes a pour rêve de s’ancrer dans la dynamique de la région et d’impliquer les citoyens dans le projet !  

Des pratiques respectueuses et des aliments sains

Les porteurs du projet de la ferme des Arondes partagent la même vision basée sur les principes de l’agroécologie, la commercialisation en circuits-courts, le travail à taille humaine et le respect du vivant.

Les activités portées par le collectif sont complémentaires et leur cohabitation va permettre à la ferme d’être plus résiliente et efficace. Certains biens et services peuvent être mutualisés et les résidus/déchets revalorisés.

Ils travaillent ensemble pour produire des produits sains et délicieux qui respectent le vivant !

Ce projet contribue à la construction d’un nouveau modèle agricole que nous défendons. Il n’est pas le seul, et c’est une bonne chose. Citons notamment l’expérience passionnante de la Ferme d’Esclaye-Henin, ferme laitière, dont Marc Henin a présenté l’activité lors de l’Université Annuelle d’IEW consacrée à l’agriculture. Nous sommes aussi en contact étroit avec Nature & Progrès, une association qui met en avant une agriculture biologique qui relie producteurs et consommateurs via le Label des producteurs BIO de Nature & Progrès.

Vous pouvez découvrir le projet de la ferme des Arondes en participant à l’une des visites festives organisée 15, 21, 28 et 29 mai, et/ou les soutenir en prenant des parts et en devenant coopérateur.

Aidez-nous à protéger l’environnement, faites un don !