Inter-Environnement Wallonie décerne ses Palme & Chardon 2008

La Fédération Inter-Environnement Wallonie a remis ce jeudi ses Palme, Chardon et Prix des Associations. La Palme a été décernée à Bernard Delville pour son engagement citoyen au service de l’environnement. Le Chardon a été attribué au Prince de Ligne pour son projet de « centre européen de la glisse » contraire aux principes les plus élémentaires du développement durable. Le Prix des Associations a quant à lui couronné l’action menée par le Groupement CHB dans le dossier de la liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux/Beaufays.

Les trois distinctions décernées par la Fédération des association environnementales dans le cadre de la Journée de l’Environnement sont, sans que cela soit volontaire, reliées par un fil rouge: l’énergie. Une situation qui doit moins au hasard qu’au fait que la problématique énergétique et ses diverses retombées constituent bel et bien le principal enjeu environnemental de l’époque.

Lauréat de la Palme de l’Environnement 2008, Bernard Delville est surtout connu pour son implication dans l’énergie éolienne. Cheville ouvrière de l’association Vents d’Houyet, il promeut un « éolien citoyen » et est à l’origine de « l’éolienne des enfants », première infrastructure du genre au monde dont les propriétaires sont des enfants. Ce serait toutefois une grave erreur de limiter son CV à ces faits d’armes éoliens. Depuis plusieurs décennies, en effet, Bernard delville conçoit, réalise et promeut très activement divers projets centrés sur les énergies renouvelables. On peut ainsi citer, parmi d’innombrables initiatives, une campagne d’électrification solaire chez les nomades de Mongolie ou encore une maison pilote avec murs en terre-bois et véranda en panneaux solaires photovoltaïques. C’est donc l’ensemble d’un parcours citoyen exemplaire au service de l’environnement qu’Inter-Environnement a voulu récompenser à travers cette Palme.

Le Chardon, bonnet d’âne de l’environnement, va quant à lui au Prince de Ligne pour le « centre européen de la glisse » qu’il projette de construire dans la région d’Antoing. Si elle venait à voir le jour, cette infrastructure pharaonique avec neige artificielle et attractions diverses gloutonnes en énergie afficherait des chiffres défiant le bon sens environnemental: consommation d’eau estimée à 500.000m3/an, 54 millions de kWh de gaz, 31 millions de kWh d’électricité, une production de 12.000 tonnes de CO2… sans tenir compte de celui généré par les 800.000 visiteurs escomptés annuellement et qui, dans leur immense majorité, rejoindraient les lieux en voiture. Outre cette gabegie énergétique aberrante à l’heure où la raréfaction des énergies fossiles et les changements climatiques imposent une rationalisation de nos consommations, le projet porterait de graves atteintes à l’équilibre de la faune et de la flore.
A travers ce projet emblématique, c’est l’ensemble des initiatives de ce type, contraires aux principes élémentaires du développement durable, qu’Inter-Environnement a voulu dénoncer.

Le Groupement CHB reçoit le « Prix des Associations » distinguant une des 150 associations membres de la Fédération pour son action particulièrement remarquable. Militant contre le projet de liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux/ Beaufays, le Groupement CHB eut l’intelligence d’inscrire son action dans une analyse globale des enjeux liées aux nouvelles infrastructures routières. Grâce à un travail mêlant mobilisation citoyenne, suivi rigoureux des dossiers, agitation médiatique et recours en justice, il a réussi à sensibiliser un large public et à fédérer les forces opposées à un projet que les enjeux climatiques et énergétiques ne tarderont pas à rendre anachronique.

Fermer le menu