L’électricité fossile et nucléaire 2X plus subsidiée que la renouvelable

L’UE s’emploie à orienter l’avenir de la politique énergétique en Europe. Les régimes de soutien aux producteurs d’énergie renouvelable, les aides d’État pour les investissements dans le secteur de l’énergie, le stockage de l’énergie et de gestion de la demande sont à la base d’une communication connue sous le nom “mini- paquet énergie”, que la Commission européenne doit publier cette semaine. Une version précédente de se rapporte chiffrait les aides d’Etat aux différents types d’énergie

  • Nucléaire : 35 milliards d’euros
  •  Renouvelable : 30 milliards d’euros
  •  Fossiles : 26 milliards d’euros + 40 milliards d’euros de coûts sociaux et environnementaux causés par la combustion des fossiles.

Or ces chiffres ont depuis été retiré du rapport par le commissaire européen à l’énergie Günther Oettinger lui-même. C’est dire s’ils dérangent ! La semaine dernière encore, les dirigeants des 10 plus grandes entreprises énergétiques européennes ont appelé l’UE à mettre fin aux subsides dont bénéficient le renouvelable. Il se sont bien gardés de mentionner que le nucléaire et les énergies fossiles reçoivent ensemble deux fois plus d’aides que les renouvelables…

Cécile de Schoutheete

Développement durable & Énergie