L’Europe offre à la Belgique 200 millions d’investissements dans les économies d’énergie !

Le rejet par la Commission européenne du Plan belge d’Allocation de Quotas CO2
est une opportunité pour notre politique climatique

La Commission européenne a rejeté ce mardi le Plan d’Allocation de Quotas CO2 présenté par la Belgique. Ce Plan définit les émissions des industries énergivores et des producteurs d’électricité pour la période 2008-2012. La Commission estime le Plan belge trop généreux et demande une révision à la baisse.
Pour Inter-Environnement Wallonie, Greenpeace, le WWF et le Bond Beter Leefmilieu, cette décision (qui rejoint leur analyse du Plan soumis par la Belgique) constitue une opportunité pour la politique climatique du pays. Elle va en effet contraindre l’industrie à adopter des mesures de réductions d’émissions et donc d’économies d’énergie plus radicales.

En rejetant le Plan d’Allocation de Quotas CO2 présenté par nos gouvernements régionaux et fédéral, la Commission européenne confirme l’analyse faite par les associations environnementales : les quotas octroyés étaient trop généreux et n’incitaient pas l’industrie à opérer les investissements nécessaires à la réduction des émissions. Cette sur-allocation était en outre préjudiciable au bon fonctionnement du marché européen des permis d’émission, pierre angulaire de la politique climatique de l’Union.

Sur base d’une analyse prenant en compte les émissions de 2005 et tenant compte aussi bien des perspectives de croissance économique du pays que des progrès escomptés en matière d’efficacité énergétique, la Commission demande à la Belgique de revoir son Plan à la baisse et de diminuer le volume dequotas octroyés de 7% pour passer de 63,33 tonnes à 58,5 tonnes par an.

« La décision de la Commission aura pour conséquence que 200 millions d’Euros supplémentaires seront investis en Belgique en matière d’économie d’énergie » estime Mikaël Angé, Chargé de mission Energie/Climat chez Inter-Environnment Wallonie. «Cette somme correspond à ce qui aurait dû être consacré à l’achat de permis d’émissions à l’étranger pour permettre à la Belgique de remplir ses engagements pris dans le cadre du Protocole de Kyoto. En recalant son Plan d’Allocations de Quotas, la Commission contraint de facto notre pays à réduire davantage ses émissions domestiques. Autrement dit, on va remplacer des achats de crédits à l’étranger par des investissements ici : c’est tout bénéfice pour l’économie du pays !»

Contacts :

 Pierre Titeux, Attaché de Presse IEW : 081.255.28 – 0479.497.656

 Mikaël Angé, Chargé de mission Energie/Climat IEW : 0496.128.022

 Fawaz Al Bitar, Greenpeace : 0496.122.231

 Sam Vanden Plas, WWF : 0485.952.201

 Bram Claeys, Bond Beter Leefmilieu : 0474.594.670

Alain Geerts

Communication & Mobilité