L’incinération sauvée par la mozarella !

L’incinération sauvée par la mozarella !

Ou comment les eurodéputés ont lâché prise dans leurs objectifs de prévention pour prôner les filières de recyclage et d’incinération. C’est en effet ce 17 juin 2008 que le Parlement européen a adopté sa Directive cadre sur les déchets.

Devant le parlement à Strasbourg, un pauvre type payé par le secteur des incinérateurs distribuait des folders pour la reclassification de l’incinération comme une opération de valorisation avec la mention «Save mozarella » et une photo d’une belle tomate rouge et ce fameux fromage…

« 50% de déchets ménagers recyclés d’ici à 2020 »

WAOUW ! Les Etats membres sont donc prêts à atteindre un taux de recyclage de 50% pour le papier, le métal, le plastique et le verre des déchets ménagers (et assimilés) d’ici 2020… Ceci alors que la directive de 1994 sur les emballages prévoyait déjà une obligation de recyclage de 60% pour le verre, le papier et le carton; 50% pour les métaux; 22,5% pour les plastiques et 15% pour le bois, d’ici le 31 décembre 2008. Et chacun pourra adapter la nouvelle législation à son rythme, selon sa culture et ses moyens…

Le Parlement a donc lâché sur tous les points forts de sa position pour obtenir des taux de recyclage qui ne vont pas changer grand-chose.
L’Europe préfèrerait-elle inciter à recycler plutôt qu’à produire moins de déchets ? Ce, alors même que la prévention est affichée par ailleurs comme la priorité des priorités. Est-ce parce que le recyclage nourrit l’industrie, alors que la prévention permet aux citoyens de faire des économies ?

Deux gros enjeux environnementaux balayés

Les eurodéputés ont lâché prise sur deux gros enjeux qui ont été pourtant âprement débattus à la commission environnement du Parlement européen en 2006 et 2007 : celui de stabiliser la production de déchets d’ici 2012, puis opérer une réduction significative à l’horizon 2020 et celui de conserver le statut d’opération d’élimination à l’incinération.

A présent, la Directive prévoit un verdissage de l’incinération des déchets ménagers : la voilà promue opération de valorisation ! Il y a bien une formule à appliquer pour le coéfficient énergétique (la formule R1)… mais elle pourrait ne pas être ambitieuse. Le risque est grand pour ces « super-incinérateurs » de devenir de vrais aspirateurs à déchets. En effet, le fait d’être reconnus comme « valorisateurs » leur ouvre la porte aux déchets internationaux.; le marché intérieur de l’Union étant ouvert pour les opérations de valorisation !

Rien n’est encore totalement perdu : aux Etats membres de jouer !

Pour éviter que l’industrie du déchet soit la seule à profiter de la directive, il s’agit, à présent, de saisir les opportunités liées aux transpositions nationales de ce texte.
Concernant la prévention, même si dans la Directive il n’y a plus qu’un texte laconique sur la prévention (qui reste quand même décrite comme LA priorité en matière de bonne gestion des déchets), c’est aux Etats membres d’y mettre des objectifs chiffrés !!!

L’enjeu est donc maintenant le suivant : aux Etats membres de mettre la barre plus haut et de fixer des objectifs chiffrés pour la réduction des déchets aussi bien ménagers qu’industriels ! La Directive laisse le soin aux Etats membres de se fixer leurs objectifs mais elle encourage la collecte sélective de déchets organiques…

Concernant l’incinération, les Etats membres ont la possibilité d’ajouter des exigences de performance lors de l’application de la formule R1 lorsqu’elle sera transposée. Les lois des Etats membres peuvent -en cette matière- être plus ambitieuses ! Par ailleurs, les Etats membres peuvent adapter les clauses de dérrogation à la hiérarchie de bonne gestion des déchets (qui laisse quand même les décharges et l’incinération bien en bas dans la hiérarchie !); et donc limiter le rôle et la place de cette filière dans les politiques de gestion des déchets à mettre en place. Mais ceci ne sera possible que si des plans de gestion de déchets forts et ambitieux cadrent le « marché »… A propos, à quand une réflexion sur le Plan Wallon des Déchets ???

[Lien vers le folder “Save the
MOZZARELLA !”->http://www.eswet.eu/uploads/media/ESWET_SavetheMozzarella_2nd_plenary.pdf]

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental

Fermer le menu