La chasse au carbone a été fructueuse!

La chasse au carbone a été fructueuse!

La Fédération a présenté ce mardi les résultats de son projet EXIT CO2. Pour rappel, une soixantaine de ménages et cinq personnalités wallonnes s’étaient fixé pour défi de réduire leurs émissions de CO2 de 25%. Après à peine six mois, le pari est déjà quasiment réussi avec une moyenne de réduction de 20%.

La grande originalité de la démarche résidait dans l’outil de calcul des émissions mis au point par Factor X spécialement pour ce projet. En effet, cet outil ne se contentait pas d’intégrer des secteurs bien connus pour leur impact sur l’empreinte carbone (habitudes de transport, chauffage, éclairage, etc.) mais prenait également en compte des postes moins évidents mais in fine tout aussi importants : alimentation, placements finaciers, activité professionnelle… Cette complexité a choqué et/ou découragé certains candidats qui ont abandonné en cours de processus. Elle a dans le même temps permis une prise de conscience de l’importance, parfois inattendue, de chacun de nos choix et comportements.

Pendant six mois, de novembre 2010 à avril 2011, les participants ont bénéficié des conseils personnalisés d’IEW, ont pu participer à des ateliers thématiques d’écoconso, ont échangé leurs conseils et astuces via un blog dédié. Les résultats enregistrés suite à ce « travail » apparaissent d’autant plus positifs que la majorité des ménages impliqués dans le projet étaient déjà dans une démarche éco-responsable et affichaient une empreinte carbone inférieure à la moyenne belge.

Les réductions d’émissions se situent entre 5% et 35%, la moyenne étant de 20% si on prend en compte le patrimoine financier et de 10% si on exclut ce poste polémique. Si l’ensemble des ménages de notre pays réalisait un effort similaire à celui de nos « chasseurs de carbone », on réduirait de 14% les émissions nationales de gaz à effet de serre…

La Fédération Inter-Environnement Wallonie souhaite désormais produire une version allégée du calculateur afin de le rendre appropriable par le plus grand nombre. Des améliorations devront en outre lui être apportées afin de permettre la prise en compte de pratiques telles que l’auto-production (exemple : potager, etc.)

A terme, l’espoir/la volonté est de voir un outil de ce type adopté par les pouvoirs publics et intégré aux structures mises en place pour favoriser les réductions d’émissions de CO2 par les particuliers et les collectivités.

Pour en savoir plus sur ce projet: www.exit-co2.be

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental